«Vivre ça, c'est fantastique»
issu du journal
...
(LE BARS BERNARD / L'EQUIPE)
Voile

François Gabart : «Vivre ça, c'est fantastique»

Six mois après son record autour du monde, le skippeur du maxi -trimaran « Macif » parle de sa récupération, de la Route du Rhum et de ce qui le transcende : voler au large en solo !

Six mois après son record autour du monde, le skippeur du maxi -trimaran « Macif » parle de sa récupération, de la Route du Rhum et de ce qui le transcende : voler au large en solo !

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

PLAGE DE LA TORCHE (FINISTÈRE) - On avait quitté François Gabart le 18 décembre à Brest, au lendemain de son record autour du monde en solo à la barre de Macif, son maxi-trimaran de 3O m, en 42 j 16 h 40'. Le marin était épuisé, physiquement touché. Durant l'entretien qu'il avait accordé à L'Équipe, il évoquait la dureté de l'exercice : « Ça fait mal à l'intérieur du corps », déclarait-il. Six mois plus tard, on le retrouve sur la plage de La Torche en Bretagne, où il pratique le paddle à foil dans les vagues. Hormis un gros rhume, l'homme semble en forme et affûté. L'occasion de faire le point avec lui sur sa récupération, sur ses ambitions dans la Route du Rhum (départ de Saint-Malo le 4 novembre), sur les activités de sa société, MerConcept, et sur la révolution en cours dans le monde de la voile.

LA ROUTE DU RHUM « Je suis confiant »

« Six mois après votre record, comment vous sentez-vous ?

Je suis rentré dans un état de fatigue global important et avec une grosse dette de sommeil. Aujourd'hui, ça va bien, même s'il me manque encore quelques heures de sommeil. Au début, je m'attendais à un gros chantier, mais, finalement, comme je ne souffrais d'aucun traumatisme et d'aucune pathologie, je n'ai pas eu besoin de suivre de soins particuliers. Au retour du Vendée Globe (l'édition 2012-2013 qu'il a gagnée), j'avais eu des débuts de tendinites qui avaient traîné pendant plusieurs mois.

Avez-vous adopté un planning de récupération spécifique ?

Pour être honnête, je n'ai pas eu une récupération idéale. Si je n'avais pu faire que ça, j'aurais récupéré beaucoup plus vite. Mais entre les sollicitations médiatiques en janvier et le boulot avec l'équipe, qui avait besoin de moi pour les projets en cours ou à lancer, j'ai eu du mal à libérer du temps.

Quand vous êtes-vous remis à faire du sport ?

J'ai repris mi-janvier, un mois après mon arrivée. Je fais du paddle à foil, du kayak, beaucoup de course à

...

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

1€ le premier mois d'abonnement*

puis 9,99€/mois sans engagement
offre valable du 1 juillet au 31 août 2018

j'en profite

* voir conditions

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.