Voile Tour du monde

Tour du monde : un François Gabart record sur 24 heures

En parcourant 818 milles de lundi à mardi, François Gabart (Macif) est le premier navigateur en solitaire à passer les 800 milles en 24 heures.

Voile - Voile - François Gabart a parcouru plus de 800 milles en 24 heures.  (Vincent Curutchet/MACIF)

François Gabart a parcouru plus de 800 milles en 24 heures. (Vincent Curutchet/MACIF)

Après avoir franchi l'Equateur en un peu moins de six jours, François Gabart (Macif) a considérablement accéléré depuis son entrée dans l'Atlantique Sud et a désormais le Cap de Bonne-Espérance en ligne de mire. Le skipper français a même battu son propre record de la distance parcourue en 24 heures avec 818 milles au compteur. Et ce chiffre pourrait encore évoluer.

Gabart a en tout cas déjà pulvérisé son propre record, qui était de 784 milles et datait du 3 juillet 2016. «Les records sont faits pour être battus, c'est comme ça qu'on progresse, a-t-il déclaré lors d'une vacation organisée ce mardi. Les sensations à ces vitesses sont assez extraordinaires, le bateau vole, c'est un mélange de puissance et de légèreté.»

«Même dans mes rêves les plus fous...»

Le vainqueur du Vendée Globe 2013 est désormais dans les 40e Rugissants, c'est-à-dire aux latitudes du Grand Sud, au bout d'un peu plus de dix jours de course. «C'est le début d'un long tapis roulant qui va m'amener jusqu'au Cap Horn, dans des endroits où on ne peut plus vraiment faire marche arrière, a déclaré François Gabart. C'est extraordinaire de pouvoir naviguer dans ces coins-là à haute vitesse pendant des journées entières.»

Les derniers routages font état d'un franchissement du Cap de Bonne-Espérance, premier des trois caps mythiques du tour du monde, jeudi matin, ce qui ferait un temps de passage de 12 jours, soit environ deux jours de moins que Thomas Coville, le détenteur du record du tour du monde, qui avait mis 14 jours 4 heures et 44 minutes l'année dernière pour atteindre le Cap de Bonne-Espérance. «Douze jours, même dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais eu l'audace d'y penser», a déclaré Gabart.

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération