Voile

Paul Meilhat en quête de sponsor pour le Vendée 2020

Coup dur pour Paul Meilhat, skippeur de SMA, qui vient d'apprendre que l'assureur ne renouvellerait pas son contrat après la Route du Rhum 2018. Le marin, valeur montante de la série, cherche donc un nouveau partenaire pour le Vendée 2020.

Voile - Pascal Sidoine - Paul Meilhat espère pouvoir prendre le départ du prochain Vendée Globe. (B.Papon/L'Equipe)

Paul Meilhat espère pouvoir prendre le départ du prochain Vendée Globe. (B.Papon/L'Equipe)

«Quand avez-vous appris la nouvelle?
La décision a été prise il y a une semaine. C'est une mauvaise nouvelle, mais en tant que sportif et surtout coureur au large, on est souvent confrontés à des situations difficiles. Ce qui est dur, c'est que ça arrive après une saison où on a tout réussi avec Gwénolé Gahinet (vainqueurs de l'Armen Race, du Fastnet, de l'Azimut et 2e de la Transat Jacques-Vabre, ndlr). Je me dis malgré tout que cinq ans avec SMA, c'est déjà pas mal.

Quelles sont les raisons de ce non renouvellement de contrat ?
Les causes ne sont liées ni à nos résultats sportifs ni à notre implication dans le groupe. C'est en raison d'un changement stratégique en termes de communication.

«Je vais devoir reprendre la casquette d'entrepreneur et convaincre des gens»

C'est un coup dur en vue du Vendée Globe 2020.
Le problème, c'est que pour un Vendée, on se projette toujours d'une édition à l'autre. Rien n'était signé avec SMA, mais on travaillait déjà sur un projet de nouveau bateau pour 2020. On avait discuté avec les architectes. C'est donc un coup dur, oui, pour ma préparation et pour l'équipe. Mais il faut passer à autre chose. On est bien placés sportivement et techniquement pour faire une belle performance et être compétitifs en 2020. C'est d'ailleurs le message que je veux faire passer aujourd'hui à d'éventuels partenaires. On a un projet bien ficelé.

Comment envisagez-vous l'avenir ?
SMA va m'accompagner jusqu'au Rhum, ce qui va me permettre de continuer à naviguer. Après ce qu'on a montré cette année, je suis optimiste et toute l'équipe est super motivée pour porter ce projet. J'étais dans un certain confort depuis quatre ans, concentré essentiellement sur le sportif, je vais devoir reprendre la casquette d'entrepreneur et convaincre des gens. Pour lancer la construction d'un bateau neuf pour 2020, on a jusqu'à l'été prochain.»    

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.