Voile Volvo Ocean Race

Charles Caudrelier, vainqueur de la Volvo Ocean Race : «C'est magique»

Le skipper français de Dongfeng, bateau chinois, a remporté ce dimanche à la Haye le tour du monde en équipage avec escales.

Voile - Volvo Ocean Race - Voile - Charles Caudrelier, vainqueur de la Volvo Ocean Race. (Eloi Sitechelbaut/volvoOceanRace)

Charles Caudrelier, vainqueur de la Volvo Ocean Race. (Eloi Sitechelbaut/volvoOceanRace)

A 44 ans, Charles Caudrelier a remporté, ce dimanche à la Haye, sa deuxième Volvo Ocean Race. La première en qualité de skipper, après celle de 2012 comme second de Franck Cammas sur Groupama. Un succès acquis de haute lutte puisque dimanche matin, Dongfeng accusait un sérieux retard sur Mapfre et Team Brunel, qu'il a finalement devancés respectivement de 16'53'' et 23'20'' sur la onzième et dernière étape, partie jeudi de Göteborg. Une paille après huit mois de tour du monde, onze étapes et 83 000 km.

«Que ressentez-vous après cette victoire d'étape et au général ? 
C'est un sentiment incroyable, j'ai eu du mal à y croire jusqu'à la dernière minute... Je n'arrive pas à y croire. Nous avons eu tellement de frustration lors des huit derniers mois. Nous n'avions jamais réussi à gagner d'étape, nous avons souvent été en bonne position au début et nous avons perdu des points stupides. En tant que skipper, c'était difficile à vivre. C'était la même chose sur cette étape : nous l'avons attaquée avec un bon avantage sur les autres, peut-être que nous avons alors trop pensé à contrôler Mapfre, du coup, nous avons laissé les autres revenir. On s'est alors dit : ''Non, ce n'est pas possible, nous ne pouvons pas perdre''. Encore à dix minutes de l'arrivée, je me disais qu'il allait se passer quelque chose, mais nous avons gagné. J'avais une équipe incroyable autour de moi et je me disais que si on ne gagnait pas... J'ai juste envie de la remercier pour sa confiance.

«Je voulais faire le Vendée Globe, je ne l'ai jamais fait, mais j'ai deux victoires sur la Volvo Ocean Race»

Expliquez-nous cette option le long de la côte néerlandaise que vous avez été le seul des trois équipages jouant la victoire à prendre ? 
On avait beaucoup parlé de ce choix-là avec Marcel Van Triest (météorologue à terre) avant de partir et là, Pascal (Bidégorry, son navigateur) m'a beaucoup poussé. La dernière fois, il nous avait poussé à aller dans le sud sur la Transat et je n'y avais pas cru, j'avais fait une erreur. Là, Pascal m'a dit : ''non, on y va, on y va , on y va...'' Personne ne nous a suivi, j'étais étonné, et cette fois-ci on était seuls et ça a tourné pour nous. On l'a mérité. Gagner la Volvo Ocean Race sur la dernière manche, c'est magique et on l'a fait !

Réalisez-vous que cette remontée finale constitue un exploit majuscule de la course au large ? 
Je resterai toujours un enfant qui regarde les grands marins partir. J'étais un fan de Peter Blake, d'Eric Tabarly, de Michel Desjoyeaux... Je voulais faire le Vendée Globe, je ne l'ai jamais fait, mais j'ai deux victoires sur la Volvo Ocean Race dont une comme skipper. Merci à Franck Cammas (son skipper en 2012 sur Groupama) et merci à Pascal (Bidégorry) qui m'a appris à faire de la voile, à gagner la Solitaire du Figaro, et sans cela je n'aurais jamais eu la même carrière. Sans cette amitié... On était comme un couple et il m'a toujours soutenu dans les moments les plus durs. Ça n'a jamais été facile pour lui d'être mon navigateur. Et, après tous les déboires qu'il a eus (remercié par Banque Populaire en 2011), il touche une grande victoire et il la mérite.»

Résultats

Onzième et dernière étape (Göteborg - La Haye, 1070 milles) : 1. Dongfeng (CHN), en 3 j. 3h22'32'' ; 2. Team AkzoNobel (P-B), à 15'59''du premier ; 3. Mapfre (ESP), à 16'53'' : 4. Team Brunel (P-B), à 23'20'' ; 5. Turn the Tide on Plastic (GBR), à 34'24'' ; 6. Sun Hung Kai (HKG), à 39' ; 7. Vestas 11th Hour Racing (DAN/USA), 43'04. (1 mille égale 1,852 km)  Classement général (après 11 étapes sur 11) : 1. Dongfeng (Caudrelier), 73 points ; 2. Mapfre (Fernandez), 70 ; 3. Team Brunel (Bekking), 69 ; 4. Team AkzoNobel (Tienpont), 59 ; 5. Vestas 11th Hour Racing (Enright), 39 ; 6. Sun Hung Kai (Witt), et Turn the Tide on Plastic (Caffari), 32. Sun Hung Kai et Turn the Tide to Plastic seront départagés par la régate en baie, samedi à La Haye.
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.