En trompe l'oeil
issu du journal
...
Heather Arneton fait partie des jeunes athlètes sur qui Under Armour a décidé de miser pour l'avenir. (A. Réau /L'Équipe )
Extra Eco-médias

La progression d'Under Armour en France est un trompe l'oeil en comparaison à sa dégringolade aux États-Unis

La progression d'Under Armour en France est vraiment significative. Mais moins spectaculaire que sa dégringolade aux États-Unis.

Céline Nony

La progression d'Under Armour en France est vraiment significative. Mais moins spectaculaire que sa dégringolade aux États-Unis.

Une sacrée claque. Pour la première fois depuis son entrée en Bourse en 2005, les bénéfices d'Under Armour au troisième trimestre étaient en chute libre aux États-Unis : 46,5 millions d'euros contre près de 110 millions en 2016. Pour la période de juillet à septembre, cela signifie une baisse de 4 % du chiffre d'affaires global (1,21 milliard d'euros). Annoncés le 31 octobre dernier, ces résultats ont fait dévisser le titre à Wall Street, où il a perdu 23,7 % de sa valeur.

Pourtant, une semaine plus tôt, les équipes françaises de l'équipementier américain se réjouissaient à Paris. « On est très bien, les travaux de nos bureaux à Boulogne-Billancourt sont terminés, l'équipe a doublé ses effectifs, on s'est étoffés pour...

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

1€ le premier mois d'abonnement*

puis 9,99€/mois sans engagement
offre valable du 1 juillet au 31 août 2018

j'en profite

* voir conditions

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.