Tous sports

Valérie Fourneyron ne songe pas (encore ?) à l'AMA

La succession de Craig Reedie à la présidence de l'Agence mondiale antidopage est prévue en novembre 2019.

Tous sports - Marc Ventouillac - Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports. (F.Mons/L'Equipe)

Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports. (F.Mons/L'Equipe)

Vice-présidente de l'Agence mondiale antidopage, la ministre norvégienne des Enfants et de l'Égalité, Linda Helleland, a fait acte de candidature à la succession de Sir Craig Reedie à la présidence de l'AMA. Celle-ci est prévue en novembre 2019 seulement, mais Mme Helleland, fort critique vis-à-vis du mouvement sportif, suscite déjà une levée de boucliers au sein de ses représentants. Le nom de l'ancienne ministre des Sports Valérie Fourneyron, médecin de profession et actuelle présidente de l'Agence internationale antidopage (ITA), est ainsi «testé» en sous-main pour une éventuelle candidature. Mais Valérie Fourneyron ne se projette pas aussi loin.

«Pour l'AMA, dit-elle, c'est au tour d'une autorité publique de présider, et l'Europe, si elle se met d'accord, est en position favorable. J'ai aujourd'hui tourné la page de la vie politique. J'ai deux objectifs clairs : installer l'Agence internationale antidopage de façon effective comme actrice majeure dans la protection du sport propre et contribuer à la réussite de la Matmut, plus grande entreprise de ma ville de Rouen dont je suis administratrice. Enfin, et c'est essentiel, prendre du temps pour ma famille.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.