Wimbledon (Hommes)

Novak Djokovic déroule et file au troisième tour

Novak Djokovic a facilement dominé l'Argentin Horacio Zeballos, jeudi, au deuxième tour de Wimbledon. Le Serbe a plié le match en trois sets (6-1, 6-2, 6-3). Il s'est néanmoins fait une frayeur physique en fin de match.

Tennis - Tennis - Novak Djokovic n'a perdu que six jeux dans son match du deuxième tour.

Novak Djokovic n'a perdu que six jeux dans son match du deuxième tour.

À l'image de son premier tour très maîtrisé face à l'Américain Tennys Sandgren, Novak Djokovic n'a pas été inquiété jeudi pour son deuxième match à Wimbledon, face à l'Argentin Horacio Zeballos. Vainqueur en trois sets (6-1, 6-2, 6-3), le Serbe a parfaitement maîtrisé un adversaire incapable de le déborder sur ses mises en jeu.

Très solide dans les échanges (seulement 4 fautes directes), Novak Djokovic, tête de série n°12 à Londres, a réussi à pousser son vis-à-vis à la faute assez rapidement au début du deuxième et du troisième set puisqu'il a à chaque fois réussi le break d'entrée.

Alors qu'il se dirigeait vers un succès très facile, Novak Djokovic a tout de même demandé un temps-mort médical en fin de troisième set, gêné par une douleur au-dessus du genou gauche. Un simple contretemps puisqu'il a ensuite assuré sur ses jeux de services pour remporter une victoire sans traîner sur le court (1h33'). Rassurant, tout comme son sourire alors qu'il a rejoint son banc en boitant. Au prochain tour, le n°21 mondial affrontera le vainqueur du duel entre Kyle Edmund et Bradley Klahn.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.