Roland-Garros (Femmes)

Nadia Comaneci : «Le tour de Simona Halep était venu» à Roland-Garros

Assise dans le box de Simona Halep durant toute la finale, la légende de la gymnastique était évidemment ravie du succès de sa compatriote samedi.

Tennis - Roland Garros - Nadia Comaneci a apprécié la victoire de sa compatriote en finale de Roland. (J.Prevost/L'Equipe)

Nadia Comaneci a apprécié la victoire de sa compatriote en finale de Roland. (J.Prevost/L'Equipe)

«Que signifie ce sacre de Simona Halep à Roland-Garros pour votre pays ?
C'est un grand jour pour la Roumanie, pour Simona, pour le tennis, pour Roland-Garros ! Je suis arrivé aujourd'hui des Etats-Unis, juste avant le match. J'ai fait Oklahoma-Chicago puis Chicago-Paris. J'avais un bon pressentiment. Son tour était venu. On dit toujours que le numéro trois porte bonheur. C'était sa troisième finale ici et ça y est, elle l'a fait. Elle écrit son histoire, c'est son premier titre en Grand Chelem. Que dire de plus ?

Elle a été beaucoup soutenue pendant la finale...
Partout où elle joue, il y a beaucoup de Roumains. A tous les matches !

Quand avez-vous décidé de venir à Paris ?
Quand j'ai vu le début de sa demie jeudi contre Muguruza, je me suis dit : "elle veut tellement ce tournoi !" Après le match, j'ai décroché mon téléphone pour appeler United Airlines et leur dire : "Je veux un billet pour Paris immédiatement." C'est bon d'être ici, maintenant.

Quelle est votre relation avec elle ?
Nous sommes proches. On a joué un peu ensemble au tennis quand elle était jeune. Et je lui aussi donné quelques conseils pour la gym (sourire)... J'étais allé la voir l'an dernier à l'US Open, on avait fait un peu de shopping

Va-t-elle devenir plus populaire que vous en Roumanie ?
C'est une génération différente. Les gens se souviennent de moi parce que j'ai fait l'histoire, à une époque où on croyait que personne n'était capable d'avoir un 10 (elle est la première à avoir obtenu cette note lors des JO, en 1976 à Montréal). Elle écrit sa propre histoire, quarante ans après Virginia (Ruzici, vainqueur de Roland-Garros en 1978). C'est bon pour notre sport, notre pays et notre jeunesse.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.