Tennis WTA

Madison Brengle attaque la WTA en raison de préjudices subis lors de contrôles antidopages

Madison Brengle a lancé une procédure judiciaire contre la WTA en raison de préjudices subis lors de contrôles antidopages.

Tennis - Madison BRENGLE - Madison Brengle est actuellement 83e mondiale. (Eric Bolte/USA TODAY SPORTS/PR/PRESSE SPORTS)

Madison Brengle est actuellement 83e mondiale. (Eric Bolte/USA TODAY SPORTS/PR/PRESSE SPORTS)

Madison Brengle, 28 ans, réclame 8 millions d'euros à l'ITF et la WTA à cause de préjudices subis lors de contrôles antidopages. Si elle ne nie pas l'obligation des joueuses de se soumettre aux tests, l'Américaine, 83e mondiale, affirme qu'ils ont des conséquences morales et physiques sur elles. En cause en l'espèce, l'insertion d'une aiguille dans ses veines pour prélever du sang.

Cette insertion entraîne «des blessures physiques temporaires et permanentes, un traumatisme émotif, et de la douleur, selon la plainte déposée par l'Américaine devant un tribunal. Mais les autorités de l'ITF et de la WTA ont néanmoins refusé d'adapter leur procédure de contrôle à l'état physique de la joueuse.» Brengle aurait «perdu de la force dans son bras et doit composer avec des blessures post-traumatiques qui ont provoqué des dommages physiques et psychologiques». Les contrôles mis en cause sont ceux effectués à Wimbledon en 2009, ainsi que ceux réalisés aux Internationaux d'Australie, à Wimbledon et à l'US Open en 2016. La joueuse affirme avoir dû manquer des tournois à cause des préjudices subis.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.