Design

Cette enceinte va rendre votre salon intelligent

Avant, les barres de son étaient noires et imposantes. Mais ça, c'était avant. Avec la Beam, Sonos a tout changé, forme, couleur et même intelligence artificielle.

Tous sports - Design - La Beam de Sonos.  (DR)

La Beam de Sonos.  (DR)

Destinée à doper le son trop souvent plat des téléviseurs modernes, la Beam, à fixer au mur ou à poser sur un meuble, est tout d'abord une réussite sur le plan du design. Compacte et discrète, cette petite barre de son affiche des dimensions (65 cm de longueur, 6,8 cm de hauteur, 10 cm de profondeur) considérablement rétrécies par rapport à son aînée.

Sur sa partie supérieure, en matière plastique d'excellente qualité, se trouvent les commandes tactiles - volume, pause, play -, quand les haut-parleurs sont cachés par un tissu à la maille serrée qui ne laisse rien paraître. Le design apparu avec la Play:5 et la Playbase parvient ici à maturité.

La Beam de Sonos.  (DR)
La Beam de Sonos.  (DR)

Un son impressionnant

D'un point de vue technique, la Beam renferme quatre woofers (pour les basses), dont deux aux extrémités, orientés à 45 degrés, et un tweeter central (pour les aigus et voix) et envoie un son sur trois voies (du 3.0 donc). À la première utilisation, la répartition sonore est impressionnante. Le son est dynamique, ample, clair, les graves sont bien présents, l'image sonore est large et précise.

Malgré sa petite taille, la Beam affiche une puissance impressionnante qui remplit aisément les petits, les moyens et les grands salons. Films, talk-shows et bien sûr événements sportifs, tous voient leur bande-son boostée par la Beam. Si vous êtes ce type de noctambule qui se repasse les exploits des Bleus en boucle, un mode « nocturne » réduisant les écarts de niveaux sonores est disponible (ou comment éviter de réveiller tout le dans la maison).


Alexa ?

Si on peut encore questionner l'utilité des assistants vocaux, la présence d'Alexa est le petit plus qui rend la Beam plus intelligente que ses concurrentes. En attendant l'arrivée de Google Assistant (Siri est disponible via AirPlay 2), Alexa permet, en plus des services associés au service vocal d'Amazon, de contrôler sa télévision à la voix. Baisser, augmenter ou couper le son, allumer et éteindre la télévision ? Il suffit de demander.

Pour bénéficier de cette fonction vocale, il faut la Beam soit branchée sur la prise HDMI dite «ARC » du téléviseur, donc posséder un téléviseur de moins de cinq ans. Dans le cas contraire, la connexion se fera via un adaptateur HDMI-optique. On perdra le contrôle vocal de l'allumage et de l'extinction de la télé (mais pas du volume).

La Beam de Sonos.  (DR)
La Beam de Sonos.  (DR)

Un univers extensible

Multifonctions, la Beam permet également d'écouter des webradios, son service de streaming favori parmi une cinquantaine de disponibles (Apple Music, Spotify, Tidal...) et bien sûr le contenu de son smartphone via l'app Sonos et désormais en direct grâce à Airplay 2.

Et si cette excellente petite barre de son ne vous suffit pas, vous pouvez toujours disposer deux enceintes Sonos One derrière vous comme enceintes arrières pour créer un excellent système home cinema 5.0 (ou 5.1 avec un caisson de basses), le tout bien sûr sans fil. Comptez 449 euros la Beam, et 229 euros chaque Sonos One.

La Beam de Sonos, à partir de 449 euros et disponible sur le e-shop : sonos.com

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.