F1

McLaren dévoile sa Formule 1 de demain

L'écurie britannique McLaren prépare l'avenir et propose un concept de F1 technologique et innovant, où le pilote est désormais assisté par l'ordinateur.

Tous sports - Bérénice Marmonier -

Si McLaren ne brille pas vraiment cette saison sur les circuits du championnat du monde de F1, cela n'empêche pas ses bureaux d'études de penser loin. La marque anglaise vient de présenter une vision futuriste de la discipline qui l'a vu briller dans les années 80-90. A l'image de cette MP4-X2 orange papaye (couleur de l'écurie 2018), un prototype expérimental bourré de haute technologie.

D'abord son look. Les roues sont carénées comme en Formule E. Le cockpit est fermé : c'est un choix plus esthétique que le halo de sécurité actuel des monoplaces, d'autant qu'il permet d'améliorer la visibilité du pilote selon le degré de luminosité extérieure.

L'aérodynamique est active : de petits ailerons se déploient sur la carrosserie, façon DRS, pour améliorer les appuis en courbe et booster la vitesse moyenne au tour.

Des batteries rechargées par induction

Le dessin original de la voiture cache aussi une motorisation innovante. Un système hybride est alimenté par de fines batteries qui se rechargent par induction en roulant. Un second dispositif de récupération d'énergie solaire est astucieusement installé grâce aux multiples cellules photovoltaïques dissimulées autour du châssis.

Le prototype MP4-X2 orange papaye de McLaren.
Le prototype MP4-X2 orange papaye de McLaren.

Avec ce concept, les ingénieurs britanniques s'interrogent : à quoi ressembleront les courses de F1 dans 10-20 ans ? Qui conduira vraiment les voitures : l'homme ou l'ordinateur ? Les deux semble répondre McLaren puisque la commande gestuelle et un tableau de bord holographique assisteront le pilote dans ses manipulations tandis que des capteurs surveilleront son état de fatigue, son niveau de stress et son taux d'hydratation, pour ajuster les paramètres selon l'évolution de la course. Ou comment l'intelligence artificielle va directement prendre contrôle de la monoplace depuis le cerveau du pilote. Serait-ce un pas de plus vers des courses automobiles sans pilotes humains à bord ? En tout cas, Mc Laren est prêt.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.