Trop Grosso pour être vrai
issu du journal
...
Grosso, groggy, est contraint de sortir la main sur l'oeil gauche. (A. Mounic/L'Equipe)
Rugby Bleus

Nouvelle-Zélande - France : la blessure de Rémy Grosso remet l'arbitrage en question

Victime d'une double fracture au visage sur une action dangereuse, l'ailier des Bleus est forfait pour le reste de la tournée. Et l'arbitrage pose question.

Victime d'une double fracture au visage sur une action dangereuse, l'ailier des Bleus est forfait pour le reste de la tournée. Et l'arbitrage pose question.

C'est une action dont on n'a pas fini d'entendre parler. Parce qu'elle pourrait valoir une citation à deux joueurs all blacks. Parce qu'elle signifie la fin de la tournée de Rémy Grosso. Et parce qu'elle va, dans la façon dont elle a été arbitrée et gérée par le corps médical, à l'encontre des préconisations de World Rugby pour préserver la santé des joueurs. Récapitulons : on joue la 59e minute quand l'ailier clermontois, au sortir d'un ruck, décide de défier la défense au ras. Il tente de s'infiltrer entre Sam Cane et Ofa Tu'ungafasi. Le premier nommé lui adresse une manchette au menton quand le deuxième le percute au visage avec l'épaule.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

gagnez avec la France du 1er au 30 juin 2018

à chaque victoire des Bleus,
1€ en moins sur votre abonnement !*

j'en profite

* voir conditions

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.