Rugby FRA/NZL

Un France-Nouvelle-Zélande en forme de test qui ne compte pas pour une sélection

Mardi (19h00) une équipe française composée de seize authentiques Tricolores sur la feuille de match affronte la Nouvelle-Zélande à Lyon. Mais ce match ne compte pas pour une sélection internationale.

Rugby - Rugby - Seize authentiques internationaux français s'entraînent pour disputer une rencontre contre la Nouvelle-Zélande, qui ne comptera pas pour une sélection. (A. Mounic/L'Equipe)

Seize authentiques internationaux français s'entraînent pour disputer une rencontre contre la Nouvelle-Zélande, qui ne comptera pas pour une sélection. (A. Mounic/L'Equipe)

Le calendrier des test-matches internationaux est validé par World Rugby chaque année, trois ans en amont. Le FFR avait souhaité organiser un test surnuméraire le 4 novembre à Singapour face à l'Australie mais avait fait marche arrière puisque ce test n'étant pas dans la «fenêtre» internationale, les clubs de Top 14 n'étaient pas obligés de libérer leurs internationaux et la LNR avait alerté Bernard Laporte à ce sujet.

Du coup, la FFR a ajouté au dernier moment ce match. En semaine. Il ne peut pas prétendre au label international puisqu'il n'a pas eu l'aval de World Rugby, étant disputé trois jours après celui de Saint-Denis (18-38). Rappelons que les Tricolores avaient disputé une rencontre contre l'équipe d'Auckland, en 2013 et en semaine, et que les Néo-Zélandais ont l'habitude de jouer en semaine contre des clubs, des sélections régionales ou des franchises, voire France A ou B, comme c'était le cas dans les années 1960 à 1990.

La fédération néo-zélandaise comptabilisera ce match de mardi comme une apparition sous le maillot des All Blacks mais pas comme une sélection. Concernant la FFR, aucune sélection n'est attribuée aux participants de cette rencontre de gala à Lyon.

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération