Rugby Bleus

Six chiffres pour expliquer la déroute tricolore face aux All Blacks, samedi

Contres en touche, domination territoriale, efficacité offensive, les All Blacks ont été sans pitié, samedi à Auckland (52-11) face au XV de France. Pour autant, ils ont été friables en défense et maladroits dans les tirs au but...

Rugby - Rugby - L'ailier tricolore Remy Grosso plaqué par deux All Blacks mais il parviendra à marquer le seul essai de l'équipe de France, samedi.  (Reuters)

L'ailier tricolore Remy Grosso plaqué par deux All Blacks mais il parviendra à marquer le seul essai de l'équipe de France, samedi. (Reuters)

8 Le nombre d'essais néo-zélandais, contre un seul aux Tricolores, samedi. Se souvenir que les All Blacks en avaient inscrit neuf au XV de France en quart de finale du Mondial 2015...
16 Les All Blacks ont perdu seize ballons au contact, alors que les Tricolores n'ont concédé que 12 turnovers.
45 Le manque de réussite des deux buteurs néo-zélandais, Beauden et Jordie Barrett, est criant sur ce match. Morgan Parra, lui, tourne à 50%, ce qui n'est pas beaucoup mieux.
58 Le pourcentage de ballons captés par l'alignement tricolore en touche sur ses propres lancers. Un vrai fiasco. Quand on sait que la touche All Black tourne à 100 % sur ce test-match.
70 En pourcentage, l'occupation néo-zélandaise du terrain. Dire que le XV de France a été territorialement dominé est un euphémisme.
75 Le pourcentage de plaquages réussis par les All Blacks, déficients dans ce domaine. Les Français ne sont pas mieux lotis, avec seulement 80 %. La norme en match international est de 90%.
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.