Rugby Top 14 R92

Laurent Travers (Racing 92) : «Il y aura des surprises»

Avant le déplacement du Racing 92 à Toulouse dimanche, l'entraîneur parisien, Laurent Travers, est revenu sur la gestion de l'effectif et la décision de délocaliser le match contre Agen en Bretagne.

«Est-ce qu'il y aura des joueurs ménagés contre Toulouse en vue de la demi-finale contre le Munster ?
Bien sûr. On tient compte des temps de jeu de chacun, de l'intensité des matches précédents. C'est à nous de démontrer que nous avons un groupe homogène. Après (...) l'anticipation n'est pas possible. On fait en sorte d'être le plus compétitif possible à chaque match. Au cours d'une saison, tous les joueurs ont des hauts et des bas. Quand l'un d'entre eux marque le pas, il faut qu'un autre prenne le relai. Tout le monde est important. Ce n'est pas 23 joueurs seulement qui gagnent des titres, mais toute une équipe. Il y aura des surprises.

Une victoire contre Toulouse serait-elle synonyme de qualification pour les phases finales de Top 14 ?
Oui. La priorité des priorités, c'est le top 6. Les 23 joueurs retenus devront faire ce qu'il faut pour remporter le match.

«Un match Racing-Brive n'aurait jamais attiré 15 000 spectateurs à Colombes»

Le Racing remporte beaucoup de matches serrés. Est-ce que c'est une force ?
Je préfèrerais avoir plus de réussite et gagner les matches plus facilement. Parce que devoir se battre jusqu'à la fin d'une rencontre c'est éprouvant, ça fatigue les organismes. On manque d'efficacité dans nos temps forts. C'était le cas contre Toulon où on casse les lignes mais on ne marque pas. À 17-10, on a possibilité de marquer un essai sur une touche. Mais on a manqué de précision.

Vous avez joué votre dernier match à l'U Arena dimanche. Certains joueurs ont semblé surpris...
Avec la U Arena, dès le départ, il a été clairement dit qu'il y aurait des spectacles. La décision d'organiser un spectacle lors de la réception du match d'Agen (le Racing «accueillera» à Vannes) a été prise en accord avec le staff et les joueurs. Contrairement à ce qui a été dit, le staff n'a jamais été en colère et les joueurs le savaient bien avant. On savait 15 jours avant l'annonce. Il y en a beaucoup qui aimeraient avoir cette enceinte. À un moment, il ne faut pas oublier que les finances du club sont importantes. La U Arena est une réussite sportive et économique. Un match Racing-Brive n'aurait jamais attiré 15 000 spectateurs à Colombes.»

Travers : «Racing-Brive à Colombes n'aurait pas fait 15000 personnes»

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.