Rugby Top 14 SF

Jules Plisson : «Rien n'est fait»

Selon le demi d'ouverture du Stade Français, le maintien n'est pas encore assuré malgré la victoire face à Clermont. Pour son entraîneur Julien Dupuy, il faut encore glaner cinq points lors des trois dernières journées.

Rugby - Top 14 - Jules Plisson, demi d'ouverture du Stade Français. (R.Martin/L'Equipe)

Jules Plisson, demi d'ouverture du Stade Français. (R.Martin/L'Equipe)

«On respire mieux, mais rien n'est fait.» Malgré la large victoire face à Clermont (50-13), Jules Plisson, le demi d'ouverture du Stade Français, estime que son équipe n'est pas encore assurée de jouer en Top 14 la saison prochaine. Certes son club dispose désormais de huit points d'avance sur Oyonnax (14e) et six sur Brive (13e), mais le maintien n'est pas encore mathématiquement acquis.

«Il y a eu un peu de relâchement lundi, mais ensuite, les joueurs ont vite pris conscience que ce n'était pas terminé. Je ne crains pas de relâchement», assure Julien Dupuy, l'entraîneur des arrières, qui a d'ailleurs chiffré l'opération maintien à 43 points. «Avec 43 points, je pense qu'on ne dépendra pas des résultats des autres équipes, estime l'ancien demi de mêlée. On a donc fixé un objectif comptable de cinq points sur les trois derniers matches.»

«On peut se mettre le feu.»

Avec un déplacement à Lyon, qui lutte pour le Top 6, la réception de Brive, qui se bat pour ne pas descendre en Pro D2, et un voyage à La Rochelle, toujours en course pour les phases finales, «le calendrier est compliqué, reconnait Dupuy. A commencer par ce voyage au LOU, une équipe qui a peu de secteurs friables.» «On n'a pas le choix, insiste pourtant Jules Plisson. On doit ramener des points de Lyon pour se mettre dans les meilleures dispositions avant la réception de Brive (15 jours plus tard). Si on prend des points à Lyon et qu'on bat Brive, c'est fait !»

Oui, le maintien sera acquis. Malheureusement, le staff parisien va devoir se passer de quelques joueurs majeurs pour ce déplacement au LOU. Si Alexandre Flanquart est toujours suspendu, Sergio Parisse (pied), Sekou Macalou (Cheville) et Waisea (cervicales) ne devraient pas être de la partie. En revanche, la bonne nouvelle est le retour de l'arrière Tony Ensor. «La pression est néanmoins sur Lyon, juge Jules Plisson. Ils sont dans le Top 6 et doivent absolument gagner pour y rester.» Mais le demi d'ouverture parisien avoue aussi : «Si on ne prend pas de points à Lyon et qu'Oyonnax bat Brive, on peut se remettre le feu.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.