Rugby Bleus

Bernard Le Roux: «mon objectif est de faire la Coupe du monde»

Le Racingman Bernard Le Roux rêve de faire partie du voyage au Japon l'année prochaine et peu importe le poste.

Rugby - Renaud Bourel - Bernard Le Roux se rêve au japon. ( R.Martin/ L'Equipe)

Bernard Le Roux se rêve au japon. ( R.Martin/ L'Equipe)

Jacques Brunel en a clairement fait un deuxième-ligne là où en club, il évolue plus régulièrement au poste de flanker. Ce n'est pas franchement un sujet pour le toujours souriant Bernard Le Roux, trop heureux d'être ici, en Nouvelle-Zélande, avec les Bleus : «En club, je préfère jouer troisième ligne où j'ai plus d'expérience et plus de mobilité, mais en équipe de France, je pourrais jouer pilier. Mon objectif est de jouer une Coupe du monde de plus. La dernière fois, elle s'est plutôt mal terminée face aux All Blacks (62-13 en quart de finale), là j'espère qu'on fera mieux. Mais personnellement, je m'en fous du poste.»

Samedi dernier à l'Eden Park, il est entré avec son enthousiasme habituel. A la manière d'un personnage de cartoon dans un bateau qui fuit de partout, il a tenté de colmater, mais la marée était déjà bien haute : «C'était dur mentalement. Après le carton, on a perdu notre concentration, ç'a tué la confiance, on n'est pas resté dans la structure. Or, contre les Blacks, pas possible.»

«Niveau combat, on est là, les joueurs on les a.»

Le joueur du Racing, originaire d'Afrique du Sud, était déjà de la tournée néo-zélandaise de 2013. Après un premier test imperdable mais perdu quand même (23-13), où il n'avait pas joué, il avait fait partie de l'équipe qui avait explosé lors du second test (30-0), avant de rentrer comme remplaçant lors du dernier (24-9). «C'était complètement différent en 2013. J'étais jeune, je découvrais un pays, le niveau international. Là, on a un super groupe, l'ambiance est très bonne. J'ai vraiment confiance en lui.»

Même quand le président de la Fédération clame qu'elle n'est pas invitée à ce niveau ? «Ça c'est son avis, lâche-t-il en abandonnant son éternel sourire. Moi je pense que quand tu bats les All Blacks, il faut tout faire à la perfection et avoir un peu de chance. Mais au niveau combat, on est là, les joueurs on les a et avec un peu plus d'agressivité et de structure en défense, ça ira déjà mieux.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.