Rallye ChF Rouergue

Gilbert au finish devant Roché

Deuxième vendredi soir à onze secondes, Quentin Gilbert est remonté samedi sur Pierre Roché pour remporter sur le fil son premier rallye de Championnat de France.

Rallye - Francois Peisson - Premier succès en Championnat de France pour Quentin Gilbert, vainqueur sur le fil. (MAP/P.Simenel/FFSA/D.R)

Premier succès en Championnat de France pour Quentin Gilbert, vainqueur sur le fil. (MAP/P.Simenel/FFSA/D.R)

« J'ai voulu un peu trop en faire, je me suis un peu trop écarté de la trajectoire 2-3 fois. Dans cette situation, il fallait bien un perdant et c'est tombé sur moi. » Décidément, depuis son unique victoire en Championnat de France, ici-même en 2011, le rallye du Rouergue ne réussit plus à Pierre Roché (Skoda Fabia R5). Des soucis mécaniques dès la deuxième spéciale en 2015, une énorme sortie en 2016 qui blessa Pierre et, surtout, sa maman de copilote, des problèmes de dégazage en 2017 qui conduisirent à un nouvel abandon... Et, cette année, alors qu'il pointait en tête au terme de la première étape, le Tourangeau a vu inexorablement revenir sur lui le Vosgien Quentin Gilbert. Et, malgré un joli avant-dernier chrono qui le faisait revenir à un petit dixième de seconde, la super-spéciale dans les rues de Rodez lui a été fatale.

C'est donc Quentin Gilbert (Skoda Fabia R5) qui s'impose pour la première fois en Championnat de France. « C'était très éprouvant ces 20 dernières minutes après le point stop de la 11, expliquait-il. C'était vraiment intense en stress. Il faut féliciter Pierre et Martine qui ont très bien roulé. Le niveau était très haut ce week-end même si Yoann (Bonato), Bryan (Bouffier) ou d'autres n'étaient pas là. » Le Vosgien l'emporte finalement pour 2''9 devant le Tourangeau et les deux hommes font une excellente opération en Championnat. Roché s'intercale entre Bryan Bouffier et Yoann Bonato en deuxième position, à 36 points du leader et cinq points devant le champion de France 2017. Gilbert, lui, remonte à dix points de Bonato en quatrième position.

Berfa et Ciamin dans la lumière

Yoann Bonato a perdu gros vendredi en ne pouvant prendre le départ sur souci de batterie, mais il s'est bien amusé samedi en réussissant tous les meilleurs temps des véritables spéciales (seul le chrono de Rodez lui échappe en faveur de Gilbert). Le Championnat, qui reprendra en septembre au Mont-Blanc, avec, on l'espère Bryan Bouffier, est loin d'être terminé.

De ce Rouergue 2018, on retiendra aussi la belle première journée de Eric Mauffrey (Skoda Fabia R5), malheureusement fautif dès le premier chrono du jour et relégué finalement en quatrième position, derrière un Jordan Berfa (Hyundai i20 R5) pour une fois dans la lumière. Le champion de France terre 2017 a été l'auteur de quelques très bons chronos. Mais que dire de la prestation de Nicolas Ciamin et de son Abarth 124 Rally GT+ ? Sa cinquième place finale devant bon nombre de R5, assortie d'un meilleur temps vendredi soir, prouve que le jeune garçon a vraiment du talent.

A noter le succès de Yohan Rossel, vainqueur à l'arraché devant Karl-Alexandre Pinheiro en Peugeot 208 Rally Cup et toujours invaincu cette saison après quatre épreuves. Enfin, victoire de Boris Carminati en Trophée Renault Clio R3T, où le leader du Trophée, Florian Bernardi, est parti à la faute et termine deuxième.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.