Yamaha donne le la
issu du journal
...
(ARGUEYROLLES LAURENT / L'EQUIPE)
Moto Extra

Yamaha présente ses nouvelles gammes urbaines et sportives

La firme aux diapasons soigne sa gamme, de la mobilité urbaine du toujours jeune T-Max à l'hypersportive R1, championne du monde d'Endurance avec le GMT 94.

La firme aux diapasons soigne sa gamme, de la mobilité urbaine du toujours jeune T-Max à l'hypersportive R1, championne du monde d'Endurance avec le GMT 94.

Nippon, ni mauvais : jeu de mots vermoulu mais qui colle à ce Yamaha version 2017. Sur le plan sportif s'entend. Johann Zarco a flambé en MotoGP sur une Yamaha M 1 satellite, mais les pilotes d'usine ont été dominés par la Honda de Marquez et la Ducati de Dovizioso. En Motocross, les motos bleues sont restées loin de la KTM du « Rossi des crampons », le vétéran italien Tony Cairoli. Pas de succès non plus au Dakar où on a vu - comme d'habitude - la couleur orange des KTM. Heureusement il y a eu le GMT 94 qui a dominé l'Endurance, remportant les 24 Heures du Mans et le Bol d'Or.

L'Hexagone, justement, premier marché européen du deux-roues motorisé qui croque à belles dents dans les produits Yamaha. Le scooter XP 500 (dernière version du T-Max) et la moto roadster MT-07 sont les deux-roues de plus de 125 ch les plus vendus en France sur les huit premiers mois de l'année (respectivement 3 719 et 3 702 unités). La R 1, en revanche, n'apparaît pas dans le classement des 50 meilleures ventes. Et pour cause. Il s'agit d'un bijou cher (de 19 000 à 23 800 euros) destiné aux motards hypersports. Cette année, ils sont 398 heureux nouveaux propriétaires de R 1 à pouvoir se prendre pour Zarco ou Di Meglio. Ce dernier est membre de l'équipe championne du monde d'Endurance avec le GMT 94 (aux côtés de l'Espagnol David Checa et de l'Italien Niccolo Canepa). Il fut champion du monde 125 ch en 2008. Sa moto d'entraînement est une R 1.

Début décembre, il a profité d'une éclaircie entre deux averses de neige mouillée pour faire quelques tours sur le circuit parisien Carole. La température de la piste était à 0 °C ! Pas question d'aller taquiner le record de la piste détenu par son coéquipier Checa. Le Toulousain avait bien compris le but de la manoeuvre : se mettre dans la peau d'un pilote normal pour voir si au guidon...

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

1€ le premier mois d'abonnement*

puis 9,99€/mois sans engagement
offre valable du 1 juillet au 31 août 2018

j'en profite

* voir conditions

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.