Foot Ligue 1

Les télés prêtes à fêter le champion

Ce dimanche soir, l'issue de PSG-Monaco pourrait sacrer le nouveau champion de France. Une soirée pas comme les autres pour les diffuseurs et les émissions d'après-match.

Football - Médias - Exceptionnellement, Oliver Tallaron accompagnera Laurent Paganelli en bord de terrain à l'occasion de PSG-Monaco. (A. Martin/L'Equipe)

Exceptionnellement, Oliver Tallaron accompagnera Laurent Paganelli en bord de terrain à l'occasion de PSG-Monaco. (A. Martin/L'Equipe)

Le week-end dernier, après le nul du PSG à Saint-Etienne (1-1) vendredi et la victoire de Monaco à Nantes (2-1) samedi, Canal+ aurait pu grimacer. «Paris aurait été champion à l'issue du match de Monaco, ce qui n'aurait pas offert une fin extrêmement excitante, confirme Hervé Mathoux, l'animateur du Canal Football Club chaque dimanche soir sur Canal+. J'ai le souvenir d'un des sept titres de Lyon qui avait été validé un samedi après-midi sans jouer. On était présent à l'hôtel, où ils étaient en mise au vert... Cela manquait un peu de charme.» Ce dimanche soir, à quelques minutes du coup de sifflet final de PSG-Monaco, les chaînes de télé s'apprêteront, en fonction du résultat, à suivre la célébration du titre dans l'enceinte du Parc des Princes.

Un scénario qui ne stresse pas particulièrement Messaoud Benterki, animateur de L'Équipe du soir chaque week-end : «Il ne faut pas faire preuve de beaucoup d'inventivité pour faire vivre la soirée. On s'accroche à l'évènement et on se laisse porter par le scénario. D'ailleurs, nous pousserons l'émission jusqu'à minuit et demie pour l'occasion. Ce sera la rencontre du titre ou au minimum le dernier match de gala de la saison pour Paris en Championnat.» Le débrief du CFC jouera également les prolongations en cas de sacre parisien, jusqu'à trente minutes contre le quart d'heure habituel. «L'essentiel, c'est de rester au stade, de donner la priorité aux images. Il faut accepter une forme de désordre joyeux», explique l'anchorman de la chaîne cryptée.

«On n'a pas du tout la garantie que le vestiaire du PSG s'ouvrira à nos caméras» - Hervé Mathoux

Sur la pelouse, ce ne sont pas un mais deux hommes de terrain qui officieront pendant la soirée, Olivier Tallaron accompagnant Laurent Paganelli. «C'est un peu leur soirée. Mais ce n'est pas comme l'époque glorieuse et épique où on savait qu'ils allaient terminer dans la piscine, où le vestiaire s'ouvrait spontanément, se souvient Mathoux. Aujourd'hui, les titres sont un peu plus organisés, voire marketés. On n'a pas du tout la garantie que le vestiaire du PSG s'ouvrira à nos caméras ce soir... Tout cela est moins spontané, chaque joueur sort son téléphone et est un peu dans la mise en scène de sa propre joie.»

Pas tous néanmoins. L'an passé, Kylian Mbappé était l'un des rares à avoir conservé ses deux mains libres lors de la célébration du titre monégasque à Louis-II, quant à l'opposé Benjamin Mendy offrait un direct continu à ses abonnés Instagram... y compris pendant l'interview festive de «Paga». Ce soir, en cas de succès, les nouveaux champions se rendront aussi en zone d'interviews pour répondre à l'ensemble des médias français et étrangers. «S'il y a titre, la zone mixte sera forcément riche, anticipe Messaoud Benterki. Il y aura des images de joie mais aussi des messages attendus. Sur ce genre de soirées, tu as rarement des interviews sans déclarations fortes. Il y a tellement de joueurs concernés par l'avenir... Leur parole sera décryptée un peu plus encore.» Les émissions de débrief ne manqueront pas non plus d'envoyer leurs journalistes volants auprès des supporters, à proximité du Parc des Princes et dans différents points de la capitale. Pour les retardataires ou les fadas, il restera enfin beIN Sports pour la rediffusion du match – décisif ou non – à partir de minuit...

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.