Sports extrêmes

Le base jumping se fait un film

Tourné essentiellement avec des caméras portatives, BASE est le premier film de fiction consacré au base jumping.

Sports extrêmes - Sports extrêmes - Le base-jumper norvégien Alexander Polli, qui s'est tué en août 2016 près de Chamonix (à gauche), et le Vénézuélien Carlos Briceno (à droite) incarnent les héros de BASE. (Alexander Polli/D.R)

Le base-jumper norvégien Alexander Polli, qui s'est tué en août 2016 près de Chamonix (à gauche), et le Vénézuélien Carlos Briceno (à droite) incarnent les héros de BASE. (Alexander Polli/D.R)

Habituellement, le base jumping est plutôt affaire de vidéos sur Youtube que de cinéma. Mais désormais, la discipline tient sa première œuvre de fiction : BASE. Extrêmement risqué, le base jumping, consiste à sauter en parachute depuis un point fixe (immeuble, falaise...) plutôt que d'un avion. Sorti le 6 novembre sur la plateforme iTunes, le film raconte l'histoire fictive d'un base-jumper confronté à son goût mortifère pour l'adrénaline, sur fond d'amitié et de trio amoureux.

Joué par deux base-jumpers, le Vénézuélien Carlos Briceno et le Norvégien Alexander Polli, BASE se rapproche beaucoup par la forme des habituelles vidéos de sports extrêmes tournées avec des caméras GoPro, au point de brouiller la frontière entre réalité et fiction. Un procédé intéressant mais qui reste un prétexte à mettre en scène des séquences à sensation. Réalisé par le photographe de guerre Richard Parry, BASE, dont la sortie avait été repoussée en raison du décès d'Alexander Polli lors d'un saut dans les Alpes à l'été 2016, est aussi un hommage à celui qui était l'une des stars de la discipline.

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération