Foot Médias

Jessica Houara d'Hommeaux prépare sa reconversion auprès de Pierre Ménès

Recrutée par Pierre Ménès pour son émission hebdomadaire 19h30 PM sur Canal +, Jessica Houara d'Hommeaux, la latérale de Lyon, a bluffé le chroniqueur du CFC. «JHH» profite de sa convalescence après une blessure au genou pour préparer sa reconversion qu'elle imagine dans les médias.

Football - Médias - Jessica Houara D'Hommeaux, assise à gauche de Pierre Ménès, prend avoir beaucoup de sérieux son rôle de consultante. (Photo D.R.)

Jessica Houara D'Hommeaux, assise à gauche de Pierre Ménès, prend avoir beaucoup de sérieux son rôle de consultante. (Photo D.R.)

Une mauvaise nouvelle peut en cacher une excellente. En août dernier, Jessica Houara d'Hommeaux, la défenseure de l'OL est victime d'une grave blessure lors d'un amical en début de saison : rupture du ligament croisé du genou droit. Six à dix mois d'indisponibilité. Ce coup d'arrêt sportif va déboucher sur une belle opportunité. «J'ai eu la chance que Pierre Ménès m'appelle dès l'instant où il a su que j'étais blessée, se rappelle l'internationale française (64 sélections, 3 buts). Il m'a proposé un rôle de consultante dans sa nouvelle émission sur Canal +, le vendredi soir. Il m'a dit d'y réfléchir, qu'on se rappelait après mon opération.»

Ménès: «Je ne pouvais pas imaginer qu'elle aurait des avis aussi tranchés»

«JHH» ne l'a jamais caché. Après sa carrière, elle rêve d'une reconversion dans les médias. La réflexion est donc rapide et elle accepte le défi proposé par Pierre Ménès et rejoint sa bande de filles composée de Lucie Bacon, Agathe Auproux et Ambre Godillon. «C'est un bon exercice, cela me permet d'apprendre le métier sur le tas. En plus, c'est du direct, il n'y a pas le droit à l'erreur », sourit la jeune femme qui a fêté ses 30 ans fin septembre. «Au tout début de ma carrière, je me cachais des caméras, se souvient Houara d'Hommeaux. Souvent, le journaliste de PSG TV me disait qu'il ne m'avait pas à l'image. Je lui répondais que c'était fait exprès, que je n'étais pas trop à l'aise. Et au final, je me suis rendue compte que j'aimais parler football, que la présence des caméras ne me dérangeait pas. Dès l'instant où je parle football sur un plateau, j'ai la même adrénaline que quand j'entre sur un terrain.»

Le présentateur de 19h30 PM, l'émission de débat lancée mi-septembre, ne regrette pas son choix. «Je l'avais déjà entendue s'exprimer en tant que joueuse, je trouvais son discours cohérent et de qualité, explique Ménès. Je ne pouvais pas imaginer qu'elle serait aussi bonne, aussi à l'aise et aussi pertinente, qu'elle aurait des avis aussi tranchés. Elle a le niveau pour faire le CFC (Canal Football Club), sans problème. »

Houara d'Hommeaux : «Mon gros objectif est de retrouver l'équipe de France et de disputer le Mondial 2019»

Si l'idée pourrait séduire Jessica Houara d'Hommeaux, le CFC devra patienter car la jeune femme n'en a pas encore fini avec sa carrière de footballeuse. «J'espère pouvoir retrouver mon niveau d'avant blessure, confie celle qui a signé à l'Olympique Lyonnais en 2016. Mon gros objectif c'est de retrouver l'équipe de France et avoir la chance de pouvoir vivre une Coupe du monde à la maison (en 2019)», ajoute l'ex-Parisienne qui avoue que ce coup dur lui a donné «faim de ballon».

Ces semaines s'organisent donc entre sa rééducation, à Lyon, et ses vendredis soir à Paris. «J'ai mes week-ends de libres, c'est pour cette raison également que j'ai accepté de faire l'émission. Ma dernière séance de rééducation est le vendredi matin, ça me laisse le temps d'aller sur Paris. Cette émission me permet aussi de m'aérer la tête.» Parce qu'il est essentiel pour elle de rester crédible, elle prépare minutieuse chaque émission. «On a les sujets 24 ou 48 heures à l'avance, raconte-t-elle. Même si je m'appuie sur mon expérience, il faut aussi que je connaisse mon sujet. Je me renseigne, mon mari m'aide aussi beaucoup. Il prépare l'émission avec moi. Je ne peux pas arriver les mains dans les poches.»

Houara d'Hommeaux : «On est scrutées pour savoir si les femmes sont capables de très bien parler de foot»

L'émission l'aide aussi peut-être à mieux supporter une rééducation qui se déroule idéalement pour le moment. Houara d'Hommeaux : «Je suis un peu en avance sur tous les délais. Pour être honnête, cela fait un peu peur au docteur. Il essaye de me ralentir un peu.» Pierre Ménès, lui, est bluffé : «Sa rééducation se passe de manière stupéfiante, je n'ai jamais vu un pro ou une pro se remettre comme ça des ligaments croisés, s'étonne-t-il. Elle n'a pas le genou gonflé du tout, elle vient à l'émission avec des talons, chapeau ! Elle bosse tous les jours, je pense qu'au printemps elle sera opérationnelle ». La question de sa remplaçante se posera à ce moment-là.

En attendant, Jessica Houara d'Hommeaux, comme sur le terrain, veut donner le meilleur, consciente également d'être «scrutée» lors de ses prises de parole. «Je n'ai pas de pression car il y a d'autres femmes avant moi qui ont montré qu'elles pouvaient très bien parler de football, assure-t-elle. Maintenant, avec cette émission, où Pierre n'est entouré que de femmes, on est scrutées pour savoir si les femmes sont capables de très bien en parler. C'est important de montrer qu'il y a plein de femmes qui connaissent vraiment bien le sujet.» Parole de footballeuse.
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération