Médias Foot

France Télévisions célèbre France 98

France 2 propose mardi une soirée spéciale Mondial 1998, avec deux documentaires. Entre souvenirs enchantés et réflexions plus poussées sur la France «black blanc beur».

Football - France 98 (FRA) - Le 13 juillet 1998 sur les Champs Elysées.  (L'Equipe)

Le 13 juillet 1998 sur les Champs Elysées.  (L'Equipe)

Didier Deschamps soulève la Coupe du monde devant 80 000 spectateurs, ce 12 juillet 1998, au Stade de France. Des milliers de confettis s'envolent dans la nuit. Dessus, deux mots : «J'y étais». Au stade, dans la rue ou à la maison, personne n'a oublié ce qu'il faisait ce soir-là. Dans le documentaire « 12 juillet 1998, le jour parfait », (20h55, France 2) réalisé par Jean-Pierre Devillers, ils sont une trentaine à raconter leur journée. Anonymes comme célébrités, avec des histoires simples ou étonnantes. Il y a ce môme de 12 ans qui offre sa place au Stade de France à son grand-père, ce mari qui s'arrange avec le gynécologue pour déclencher l'accouchement de sa femme avant le match, ce scaphandrier perdu en mer de Chine qui se fabrique une antenne de fortune pour voir la finale ou encore ces jeunes de Saint-Denis qui veulent rejoindre les Champs après la victoire. Bloqués sur le périphérique, ils y improviseront un match de foot.

On replonge également dans les souvenirs de la chanteuse Imany, alors mannequin du défilé Yves Saint-Laurent avant le match, de Clovis Cornillac qui doit jouer au théâtre et propose de poser une télévision sur scène ou de Teddy Riner qui, tout môme, voit passer le bus de l'équipe de France depuis son balcon. «Leur émotion est intacte et touchante. On ressent une nostalgie positive, confirme Valérie Amarou, auteure et productrice. Cela allait bien au-delà du simple résultat sportif.» Heure par heure, en France ou à l'étranger, on revit cette journée, vingt ans après. «1998, c'est à la fois très proche et très loin. Il n'y avait pas de smartphone, pas de traces numériques comme aujourd'hui, mais le minitel et des vidéos prises au caméscope. On a retrouvé de belles images d'archives et des récits qui touchent tout le monde», sourit la productrice.

Des vidéos inédites de Bernard Lama

La deuxième partie de la soirée est consacrée à un documentaire France 98 : nous nous sommes tant aimés (22h35) basé sur les témoignages de six champions du monde, Lionel Charbonnier, Stéphane Guivarc'h, Bernard Lama, Frank Leboeuf, Emmanuel Petit et Lilian Thuram. Michel Platini et Kylian Mbappé apportant également leur regard sur l'équipe de France. Les Bleus de 1998 racontent leur épopée et livrent leur point de vue sur l'impact de leur titre mondial. «J'essaie de voir le côté positif et je me dis que là où les politiciens n'arrivent pas à ouvrir les portes, peut-être que le sport peut le faire», explique ainsi Emmanuel Petit. «Ils parlent avec une étonnante lucidité et du recul», assure le réalisateur Mustapha Kessous qui a cherché à comprendre ce qui reste de l'esprit black-blanc-beur. «Cette victoire a profondément marqué notre histoire contemporaine. Le message était formidable, les gens se sont reconnus dans cette équipe, qui ressemblait à la France. Mais il y a eu une récupération politique. Et une fois l'euphorie de la victoire passée, le rendez-vous a été manqué. C'est regrettable.» Grâce aux vidéos tournées à l'époque par Bernard Lama, inédites à la télévision, on se retrouve aussi dans les coulisses, au plus près des Bleus. Dans les chambres de Clairefontaine, à l'intérieur du bus qui fend la foule le jour de la finale pour filer au stade ou dans les vestiaires après les victoires avec la visite du président de la République Jacques Chirac. Sans oublier les images de la foule en liesse sur les Champs-Elysées. Toujours aussi impressionnante, vingt ans après.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.