Tous sports

Les jeux psychomoteurs, le sport pour le développement de l'enfant

Pour donner goût au sport ou permettre une prise de conscience des capacités physiques, les jeux psychomoteurs sont très intéressants pour les enfants. Ils sont de plus en plus utilisés et participent activement au développement de l'enfant. Voici ce qu'il faut savoir sur ces exercices ludiques

Tous sports - Tous sports - Quand un enfant marche à cloche-pied, il découvre les limites de son équilibre. (Shutterstock/D.R)

Quand un enfant marche à cloche-pied, il découvre les limites de son équilibre. (Shutterstock/D.R)

C'est quoi un jeu psychomoteur ?

La psychomotricité regroupe l'ensemble des fonctions motrices et leur lien avec le psychisme. Elle englobe la motricité physique et les moyens de réaliser les mouvements. C'est un travail du corps et de l'esprit. Maitrisée, elle permet de s'adapter à son environnement. Les jeux psychomoteurs sont un moyen de stimuler cette capacité qui se développe entre 2 et 6 ans.

Quelle est l'utilité des jeux psychomoteurs ?

Dans un premier temps, c'est essentiel pour accompagner l'enfant dans la découverte de ses capacités physiques. Il va pouvoir découvrir ce qu'il est capable de faire et mieux appréhender son quotidien. Les jeux psychomoteurs stimulent l'équilibre, la coordination et les repères dans l'espace.

D'un point de vue sportif, c'est une introduction ludique qui ouvre la voie à la pratique d'un sport.  « Les jeux psychomoteurs facilitent l'apprentissage et motivent les enfants. Lors d'un entraînement sportif, ils travaillent sans s'en rendre compte » explique Romain Gretz, étudiant en STAPS et entraîneur de judo.

Quelques exemples de jeux psychomoteurs

Les exercices sont très nombreux. Rien que marcher à cloche-pied permet à un enfant de s'approprier son corps et d'apprendre à gérer son équilibre et sa coordination. En étant sur les mains et sur les pieds, l'échange des appuis permet de travailler les repères kinesthésiques.

Plus globalement, il peut être question de parcours avec l'adoption de différentes postures pour améliorer ses déplacements. Des petits exercices de courses avec des cerceaux, des plots ou des autres obstacles permet à l'enfant de dompter ses capacités de mouvement et de vitesse.

Des exercices par équipes ou en binôme permettent à cet apprentissage d'aller encore plus loin dans les mouvements, dans la réflexion et dans l'interaction avec les autres.

Cela explique l'importance de cette manière d'apprendre dans les clubs de sport, les crèches et les écoles maternelles. Pour ces dernières, le ministère de l'Education nationale glisse notamment un onglet « Jouer et apprendre » dans les ressources mises à disposition des professionnels de l'éducation.

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.