Running

Les courses verticales, pour courir autrement

Trails, courses sur route, courses à obstacles, le monde de la course à pied se diversifie pour séduire un public toujours plus important. Dans cette optique, les courses verticales sont de plus en plus nombreuses. Présentation d'un phénomène qui existe depuis longtemps et qui offre un nouveau visage au running.

Tous sports - Running - La Tour Eiffel a accueilli la première course verticale de l'histoire. (C. Guiard/D.R)

La Tour Eiffel a accueilli la première course verticale de l'histoire. (C. Guiard/D.R)

Ce samedi, la Tour Montparnasse va accueillir des athlètes du monde entier. Le dimanche 17 décembre, c'est la tour Lille Europe qui verra ses escaliers pris d'assaut. La Tower Running World Association* fait escale en France à deux reprises en décembre avec des courses comptant pour son classement mondial. Les deux dates françaises font partie d'un circuit créé en 2009 qui regroupe désormais 266 courses verticales officielles. Une pratique différente du running qui séduit de plus en plus de curieux. Le cap des 100 000 coureurs annuels a été dépassé en 2014.

Une tradition française

La première course verticale de l'histoire a été organisée en France. Elle a eu lieu il y a déjà plus d'un siècle. Sous le nom de « Course de l'Escalier », elle s'est tenue le 26 novembre 1905 entre le parvis et le deuxième étage de la Tour Eiffel. 227 concurrents ont avalé les 729 marches. Un dénommé Forestier a été le plus rapide avec un temps de 3'19.

Depuis 2015, la Dame de Fer accueille à nouveau une course, mais les athlètes grimpent jusqu'au sommet. Le Polonais Piotr Lobodzinski (7'48''77) et l'Australienne Suzy Walsham (9'34''75) détiennent les records de l'épreuve. Ces deux runners sont également les leaders des deux circuits internationaux. Pour l'édition 2018, 735 courageux ont postulé pour seulement 129 places.

Des sensations différentes, un entraînement différent

Le running dans un escalier est complétement différent de ce qui peut être expérimenté sur route. Si vous voulez tenter l'aventure, entraînez-vous en empruntant les escaliers le plus possible. L'objectif est de se rapprocher le plus possible de ce que vous allez pouvoir expérimenter le jour de la course.

Pour avoir la puissance nécessaire, travaillez le bas du corps et notamment vos fessiers. Les muscles stabilisateurs sont plus sollicités que sur route. Cela fait de la course d'escaliers un excellent complément à l'entraînement de running traditionnel. N'oubliez pas un travail léger du haut du corps, car dans une cage d'escalier, c'est tout le corps qui travaille pour grimper le plus vite possible.

Le jour de la course, prenez les marches deux par deux pour aller plus vite et perdre moins d'énergie. L'exercice est très bon pour travailler les capacités cardio-vasculaires.

*Un deuxième circuit existe, le Vertical World Circuit.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.