Running

La course minimaliste, c'est quoi ?

A l'opposé des athlètes qui s'équipent à outrance, certains optent pour le minimaliste en courant pieds nus. Présentation d'un état d'esprit qui se développe à l'étranger. Avant de connaître un grand succès en France ?

Tous sports - Running - Sur certaines courses, des athlètes sont pieds nus. (Shutterstock/D.R)

Sur certaines courses, des athlètes sont pieds nus. (Shutterstock/D.R)

Le minimalisme, c'est quoi ?

Aussi appelée « barefoot running », c'est une discipline qui vient des Etats-Unis. Certains athlètes préfèrent courir sans toute la technologie moderne. Ainsi, sur certaines grandes courses, il est possible de remarquer des participants qui courent sans chaussures ou avec de simples sandales pour éviter les coupures ou brûlures dues au sol. Ils sont adeptes d'un running minimaliste.

A l'image du traileur longue distance, Anton Krupicka, certains poussent cela jusqu'à refuser les plans d'entraînement. Le plaisir de la course à pied est alors plus fort que tout. La pratique, elle, n'est soumise à aucune contrainte, ni physique, ni morale.

Pourquoi adopter le minimalisme en course à pied ?

C'est un retour à la pratique originelle de la course à pied. L'absence de consensus sur le bienfait des nouvelles technologies en termes de course à pied a ouvert la porte à une telle pratique. Courir pieds nus ne provoquerait pas plus de blessures qu'avec des chaussures. Le barefoot running, permet de retrouver une foulée naturelle, sans les artifices des amortis ou des moyens de surprotéger ses pieds.

C'est un rejet de la course au marketing pour une concentration sur la vraie course, celle qui se déroule sur les pistes ou les routes aux quatre coins du monde.

Quels sont les avantages et les risques du running minimaliste ?

Courir pieds nus ou avec des chaussures basiques permet de gagner en sensation. Plus proche du sol, vos pieds vont découvrir un nouveau monde. Mais ils vont y découvrir des nouveaux dangers. Le corps n'étant pas habitué, il peut y avoir des blessures musculaires. Les pieds peuvent également être blessés par le revêtement du sol.

Avec moins de maintien, les réflexes proprioceptifs vont être travaillés, mais cela peut passer par des entorses au commencement. Sans le rebond gagné grâce à la chaussure, la foulée sera modifiée, la cadence augmentée et c'est une habitude à prendre. Comme n'importe quel running, un entraînement est nécessaire.

Des recherches sont en cours, mais les résultats ne sont pas unanimes pour le moment. Au final, l'essentiel est d'être à l'aise dans sa pratique de la course à pied, que cela passe par des chaussures minimalistes ou des chaussures qui mettent vos pieds bien à l'abri.

Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.