Handball D1 (Hommes) PSG

Raul Gonzalez (Paris-SG): «Tout le monde a envie de venir à Paris»

Lundi à Boulogne-Billancourt, l'ex-entraîneur du Vardar Skopje s'est exprimé pour la première fois depuis son arrivée au Paris-SG, où il succédera à Zvonimir Serdarusic pour les trois prochaines saisons.

Handball - Division 1 (H) - Raul Gonzalez, ici avec Skopje. ( L.Argueyrolles/ L'Equipe)

Raul Gonzalez, ici avec Skopje. ( L.Argueyrolles/ L'Equipe)

«Sept mois après l'annonce de votre signature, vous voilà à Paris. Quel est votre premier sentiment ?
Tout le monde a envie de venir ici. Il y a d'excellents joueurs, un Championnat très relevé, tout ce qu'il faut. J'ai passé cinq années incroyables au Vardar, mais quand Paris m'a contacté, je me suis dit que je devais saisir cette opportunité. Le feeling est très bien passé avec Bruno (Martini, le manager général parisien). Et c'est Paris, c'est une expérience différente à vivre, dans un club encore jeune. Tout est allé très vite.

«Le recrutement est terminé... mais on ne sait jamais»

Vous avez été recruté pour votre capacité à remporter la Ligue des champions. Qu'a-t-il manqué au PSG ces dernières saisons alors qu'il semblait favori sur le papier ?
Je ne suis pas là pour parler de cela, l'an dernier j'étais concentré sur mon équipe du Vardar. Paris a forcément une chance de la gagner après avoir participé aux trois derniers Final Four. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. A Ciudad Real, avec Talant Dujshebaev, on a remporté trois Ligues des champions en quatre ans (2006, 2008, 2009). Mais c'est toujours la première qui est la plus difficile à gagner. Après, l'équipe est en confiance et elle continue à grimper.

Êtes-vous satisfait du recrutement (Henrik Toft Hansen, Viran Morros, Kim Ekdahl du Rietz), que vous avez supervisé à distance depuis Skopje ?
Oui, on a tous les joueurs dont on a besoin à chaque poste. Pratiquement tout le monde peut jouer en attaque et en défense, c'est important car je ne veux pas effectuer beaucoup de changements entre ces phases de jeu. Et si je dois en faire, je peux compter sur Viran Morros comme spécialiste défensif. Selon la manière dont se dérouleront les premiers entraînements, je compléterai le groupe par deux ou trois jeunes du centre de formation. Le recrutement est terminé... mais on ne sait jamais, selon les opportunités.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.