Handball D1 (Hommes)

Paris décroche son quatrième titre consécutif après sa victoire contre Chambéry

Paris a été sacré champion de France pour la quatrième fois consécutive, jeudi, grâce à sa victoire contre Chambéry (30-26). Montpellier a aussi gagné, face à Dunkerque (33-25), mais en vain.

Handball - Division 1 (H) - Les Parisiens ont porté Narcisse en triomphe. (B.Papon/L'Equipe)

Les Parisiens ont porté Narcisse en triomphe. (B.Papon/L'Equipe)

Paris a dit adieu à Daniel Narcisse et son entraîneur Zvonimir Serdarusic jeudi lors de la dernière journée de Championnat, mais dans la joie et les sourires. Car le PSG a réussi le match qu'il fallait contre Chambéry (30-26) afin de conserver encore une fois son titre. Depuis 2015, le club parisien est donc invincible en France, et ce nouveau sacre lui permettra de digérer un peu plus facilement la désillusion en Ligue des champions (élimination face à Nantes en demi-finale).

Les Parisiens, portés notamment par leurs cadres Mikkel Hansen (6/8) et Nikola Karabatic (6/7), ont bien fait de battre les Savoyards car, dans le même temps, Montpellier n'a pas fait de détails face à Dunkerque, battu de huit buts (33-25). Le MHB, dans la foulée de son titre européen, espérait un faux-pas de ses rivaux, mais il n'a pas eu lieu. Sa belle victoire contre les Nordistes, avec notamment neuf buts de Melvyn Richardson, n'aura donc pas été suffisante. Paris et Montpellier finissent à égalité de points (22 victoires, 1 nul, 3 défaites), mais le PSG l'emporte de quatre buts au goal-average particulier (33-30 à l'aller, 26-19 au retour).

Enfin conquérir l'Europe

Ce cinquième titre en six saisons et depuis l'arrivée du Qatar en 2012, ne suffira néanmoins pas à combler les ambitions du club de la capitale, même agrémenté des Coupes de France et de la Ligue. Car on ne rassemble pas une telle collection de stars (les Karabatic, Omeyer, Hansen, Abalo, Gensheimer...), grâce à un budget de 17,7M€, plus de deux fois supérieur à celui de Montpellier (7,5M€), pour régner seulement à l'intérieur de ses frontières. Pour conquérir l'Europe, le PSG va essayer de trouver la solution la saison prochaine avec un autre entraîneur, l'Espagnol Raul Gonzalez, qui remplacera le vétéran croato-allemand Serdarusic, 67 ans. Et s'il perd Narcisse, il garde Thierry Omeyer pour une saison malgré ses 41 ans, et la plupart de ses joueurs majeurs.

Narcisse : «Hyper fier»

«Je suis passé par toutes les émotions. On a eu peur de perdre le match. Après vingt ans de carrière, c'est la première fois que j'ai eu aussi peur. Je suis hyper fier de l'équipe qui y a cru jusqu'à la fin parce que c'était mal embarqué dans ce championnat. Avec le week-end difficile que l'on a eu, c'est top de réagir comme ça.»
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.