Handball Amical

La France reste maîtresse face à la Norvège

Lundi soir en Martinique, les championnes du monde ont à nouveau dominé leurs dauphines norvégiennes (24-23), en amical.

Handball - Matches Amicaux (F) - Estelle Nze Minko a été la Française la plus en réussite sur l'ensemble des deux duels contre la Norvège. (Boué/LEquipe)

Estelle Nze Minko a été la Française la plus en réussite sur l'ensemble des deux duels contre la Norvège. (Boué/LEquipe)

Le match : avantage France

France 2, Norvège 0. C'est le bilan de la double confrontation - qui n'a eu d'amicale que le nom - entre le champion du monde 2017 et son dauphin. Deux jours après avoir dominé un de ses meilleurs ennemis, au Lamentin déjà (22-16), la France a remis ça, lundi soir dans l'étuve martiniquaise, sur un écart nettement plus restreint (24-23). Normal tant les Norvégiennes avaient à coeur de ne pas s'avouer vaincues une seconde fois. Et comme les Bleues n'avaient pas plus envie d'être battues, ç'a donné une partie âpre, avec des trous d'airs offensifs de part et d'autre donnant lieu à un chassé-croisé au score. Un duel arbitré de manière un peu baroque par la paire monténégrine qui a ordonné sept exclusions temporaires (4 côté français, 3 côté nordique) et pas toujours à bon escient.

«On est en juillet, avant ce stage, mon équipe ne s'était pas entraînée depuis trois à quatre semaines. On est venu avec des joueuses jeunes, il nous manquait des joueuses importantes (Nora Mork et Stine Oftedal, blessées) mais ce sont des matches de travail intéressants», a considéré à juste titre, Thorir Hergeirsson, le coach islandais de la Norvège. Qui, comme les Bleues, prépare l'Euro en France en fin d'année (29 novembre-16 décembre). Toujours désireux de se frotter aux meilleurs, Olivier Krumbholz a ainsi invité l'équipe de son homologue, pour ce séjour de dix jours en Martinique qui s'achève ce mercredi.

La joueuse : le peps de Nze Minko

Avec dix buts en deux matches (4/6 puis 6/8), et sans avoir recours aux jets de sept mètres pour soigner sa feuille de stats, Estelle Nze Minko a été la meilleure marqueuse du lot. La Française a scoré sur tous les postes de la base arrière mais aussi en contre-attaque où sa vivacité fait merveille. Illustration de sa palette, lundi, avec deux buts en vingt secondes, précieux pour assurer l'ultime décroché (21-21, 55e à 23-21, 57e). Son dernier l'a été après une interception, récompensant ainsi également son abattage défensif, à la pointe de la 5-1.

«Je ne sais pas combien de km j'ai couru», sourit Nze Minko au peps intact malgré la chaleur écrasante. Mais soucieuse comme toujours d'insister sur le collectif plus que sur sa prestation personnelle : «On a bien su gérer les attaques, les organismes aussi. C'est intéressant de s'entraîner avec les meilleurs, comme la Norvège. Bien sûr, c'est bénéfique pour les deux.» Autre satisfaction : Astride N'Gouan (1/2 puis 3/4) qui fait son trou au pivot en attaque, en l'absence de la titulaire Laurisa Landre, restée en Métropole (genou). «Je prends ce qu'il y a à prendre, j'essaie de faire mon petit chemin», a expliqué la néo-messine que sa future partenaire de club, Grace Zaadi, parvient à servir de mieux en mieux.

Nze Minko  en action. (L'Equipe)
Nze Minko  en action. (L'Equipe)

Les blessures : entorse pour Flippes

Après Pauline Coatanea (béquille cuisse gauche), samedi dernier lors du premier match, c'est une autre ailière droite qui s'est blessée, ce lundi : Laura Flippes s'est donné une entorse de la cheville droite, sur une action défensive (32e). Et comme Blandine Dancette a aussi eu un genou qui grince, Camille Ayglon (plutôt arrière) et même Béatrice Edwige (pivot de métier et surtout défenseure centrale) se sont relayées sur ce poste. Victime d'un choc en fin d'entraînement dimanche (genou gauche), Alexandra Lacrabère n'a pas disputé la rencontre. Cela a permis à Kalidiatou Niakate de sortir du banc pour livrer une partie intéressante (3/4) sur la base arrière. «Cela me tenait à coeur de jouer car ce sont des matches d'évaluation pour chacune. Olivier (Krumbholz) avait demandé aux filles de jouer pour moi, elles l'ont bien fait», a apprécié Niakate. Egalement titularisée lundi, après être restée en tribunes samedi, Gnonsiane Niombla n'a pas eu son rendement habituel, pénalisée par une tendinite tenace à un mollet.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.