Handball C1 (Hommes)

Kielce en difficulté financière

Le club polonais fait face à une dette de plus d'un million d'euros et va sans doute devoir réduire la voilure.

Handball - Handball - Les fans de Kielce peuvent s'inquiéter.  Etienne Garnier/ L'Equipe

Les fans de Kielce peuvent s'inquiéter.  Etienne Garnier/ L'Equipe

Le club polonais de Kielce, l'un des plus puissants d'Europe, fait face à son tour à d'importantes difficultés financières. Le champion d'Europe 2016 a demandé une subvention exceptionnelle à la ville de Kielce pour combler une dette évaluée à 4,5 millions de zlotys, soit un peu plus d'un million d'euros. Une faveur refusée par la municipalité. «La ville n'a pas cet argent», a déclaré mardi le maire, Wojciech Lubawski, rappelant que le club avait déjà touché deux rallonges de 2 millions de zlotys chacune (500 000 euros environ) en 2016 et 2017, et que la subvention de 2,5 millions (quelque 600 000 euros) pour cette année avait été débloquée par anticipation.

Le président du VT Kielce, Bertus Servaas assure qu'il n'y a pas de danger de faillite, mais que les ambitions sportives devront sans doute être revues à la baisse. Les joueurs ont déjà dû accepter une baisse de salaire de 25% et certaines vedettes pourraient être invitées à plier bagage.

Ces difficultés jettent également une incertitude sur les recrutements futurs déjà actés, notamment ceux du gardien allemand Andreas Wolff (pour l'été 2019) et du pivot nantais Nicolas Tournat (pour l'été 2020). Elles confirment surtout la fragilité économique du handball européen de clubs, après les faillites ces dernières années de Ciudad Real, Copenhague ou Hambourg et la sévère cure d'austérité que subit cet été le Vardar Skopje, champion d'Europe en 2017.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.