Handball Championnats du Monde (Femmes)

Championnat du monde : la France doit monter le son

Face à l'Espagne, ce jeudi soir à Trèves, les Françaises savent devoir hausser leur niveau de jeu.

Handball - Championnat du Monde (F) - Pas question pour les Bleues d'attaquer la rencontre face à l'Espagne en mode diesel (F.Mons/L'Equipe)

Pas question pour les Bleues d'attaquer la rencontre face à l'Espagne en mode diesel (F.Mons/L'Equipe)

Le match : France-Espagne, un classique du hand féminin

Les récents chocs ont tourné à l'avantage des Bleues, vainqueurs en quarts de finale olympique à Rio en 2016 (27-26 a.p.) et lors du tour principal de l'Euro, quatre mois après (23-22). Mais toujours à l'arraché. «C'est vrai, on me parle souvent de ce but au buzzer à l'Euro. Je pense que les Espagnoles me maudissent et ça me fait rire,» s'amuse Allison Pineau, l'arrière de retour juste avant de Mondial, cinq mois après une opération de la cheville droite. Comme les Espagnoles, les Françaises se présentent, ce jeudi pour le quatrième et avant-dernier match du goupe A, avec une défaite au compteur.

«Contre les volcaniques espagnoles, on souhaite montrer qu'on monte en puissance, qu'on possède de la maturité, qu'on est capables du meilleur au bon moment,» glisse Olivier Krumbholz, le coach de la France, conscient de la nécessité de son équipe de hausser son niveau de jeu à présent. Même si ce ne sera pas simple face à des Espagnoles toujours accrocheuses. Krumbholz : «L'Espagne est très difficile à jouer, complète, avec un jeu bien ordonné. Elle possède une joueuse très atypique dans ses savoir-faire. Pena (demi-centre) est souvent à contretemps dans le rythme de ses actions, le timing. Faire déjouer cette fille est la priorité pour se donner une chance de gagner

Un enchaînement rapide

Pour la première fois depuis son début du Mondial, le 2 décembre, la France joue à 20h30 (ce jeudi contre l'Espagne) et non 18 heures comme lors des trois premiers journées de ce groupe A. Les Bleues retrouveront «leur» horaire ce vendredi face à la Roumanie, seule invaincue du lot pour le moment. Un enchaînement rapide pour clôturer cette phase initiale à l'heure du dénouement décisif quant à la nature de l'adversaire en huitièmes de finale le 10 ou le 11. Bien qu'agacé par ce planning organisé par la Fédération internationale – «c'est un manque de respect vis-à-vis des athlètes de jouer deux matches en 21h30» -  Olivier Krumbholz ne veut pas en faire une excuse en cas d'accroc : «N'y voyez pas un discours de pleureuse, on a un effectif conséquent qui doit nous permettre d'avoir du rythme sur les deux matches.»

Chavez, joueuse Espagnole : «La force de la France c'est l'équipe et sa défense, ça va être très dur»

Vu d'Espagne

Elisabeth Chavez est l'une des nombreuses espagnoles à jouer (à Nantes) ou à avoir joué en France. La pivot se méfie donc des Bleues : «La France est une équipe très difficile à jouer, qui ne nous convient pas du tout. Maintenant, les matches durs commencent. On va se battre. C'est vrai que par rapport au niveau de l'année dernière, la France est un peu décevante mais je pense qu'elle va trouver le timing, sa défense et ça va aller. J'ai confiance, la France jouera pour une médaille. Même si j'espère bien qu'on va gagner mais ça va être très compliqué. La force de la France c'est l'équipe et sa défense, ça va être très dur

Les équipes

FRANCE.- 3. Dancette ; 5. Ayglon; 7. Pineau; 8. Landre;;10. Zaadi ;13. Houette; 14. Niakaté;17. Dembélé (cap.) ; 20. Flippes ; 21. O.Kanor ; 24. Edwige; 27. Nze Minko ; 29. Niombla; 64. Lacrabère.
Gardiennes : 12. Leynaud; 16 Darleux.
Sélectionneur : O.Krumbholz.

ESPAGNE .- 4. Martin ; 5 . Nunez ; 8. Arderius ; 14. Chavez ; 17. Gutierrez ; 18. Echverria ; 19. Garcia ; 20. Gonzalez ; 25. Pena ; 32. Gonzalez Alvarez ; 39. Rodriguez ; 42. Musons ; 86. Cabral Barbosa.
Gardiennes : 12. Navarro ; 48. Zogbi.
Sélectionneur : C. Viver Arza.

Leur parcours avant le choc

FRANCE.- battue par la Slovénie, 23-24 ; bat l'Angola, 26-19 ; bat le Paraguay, 35-13.ESPAGNE.- bat l'Angola, 28-24 ; bat le Paraguay, 32-15 ; battue par la Roumanie, 19-17.
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération

En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGUs ainsi que l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus sur les cookies.

Afficher les CGUs.

X