Handball Euro (Femmes)

Blandine Dancette : «Un gros groupe, assez homogène»

Blandine Dancette, joueuse de l'équipe de France, estime que les Bleues ont hérité d'un tirage difficile pour l'Euro 2018 qu'elles joueront à domicile, en décembre.

Handball - Championnat d'Europe (F) - Tirage difficile pour les Bleues de Blandine Dancette. ( F.Mons/ L'Equipe)

Tirage difficile pour les Bleues de Blandine Dancette. ( F.Mons/ L'Equipe)

Blandine Dancette (France) : «J'ai tiré le Monténégro, mais pas le groupe dans lequel il allait se retrouver ! C'est une équipe très forte, qui vient de changer d'entraîneur. On devra s'en méfier, comme il va falloir se méfier de la Russie qui n'a pas beaucoup changé depuis sa médaille d'or aux JO de Rio, mais qui a beaucoup fait l'ascenseur. Les voir se qualifier d'un but contre l'Autriche, ça nous a fait bizarre. La Slovénie, c'est une équipe qui monte et qui nous a battues au Mondial. C'est un gros groupe, assez homogène et il va falloir se battre sur tous les matches. Mais c'est toujours le cas dans un Euro aucun match n'est facile.

La compétition n'est pas si loin car on commence la préparation estivale dans une semaine. Jouer à domicile, c'est une fierté. On va être devant notre public et ce sera la première fois pour moi, ça fait vraiment envie, on a hâte d'y arriver. L'équipe qui joue à domicile est toujours attendue, il ne faudra pas se laisser envahir par la pression mais je pense qu'on saura gérer cela.»

Line Jorgensen (Danemark, groupe A) : «Je suis impatiente de jouer à Nantes, j'ai vu les matches du Championnat du monde masculin et de la Ligue des champions à la télé, et l'ambiance avait l'air incroyable. Tout le monde peut battre tout le monde dans notre groupe (avec la Serbie, la Suède et la Pologne) et notre moitié de tableau, avec le groupe B où se trouve la France, me semble la plus dure des deux. Toutes les équipes sont bonnes dans un Euro, mais certaines ont plus de profondeur, sont moins dépendantes d'une ou deux joueuses, et la plupart se trouvent de notre côté. Dès notre premier match, on va affronter la Suède, que nous connaissons très bien car beaucoup de Suédoises jouent au Danemark. Et les deux points en jeu dans ce match seront déjà très importants pour espérer atteindre les demi-finales.»

La gardienne de la Norvège Silje Solberg. ( F.Faugere/ L'Equipe)
La gardienne de la Norvège Silje Solberg. ( F.Faugere/ L'Equipe)

Silje Solberg (Norvège, groupe D) : «On peut être plutôt contentes de notre groupe (avec la Roumanie, l'Allemagne et la République tchèque), mais on sait que les matches sont toujours difficiles dans un Championnat d'Europe. C'est formidable de jouer à Brest, ils ont créé quelque chose de super là-bas, c'est toujours plein et l'ambiance est géniale. Comme je quitte Issy-Paris pour la Hongrie, je serai contente de revenir en France en décembre, je me sens un peu à la maison ici. Pour nous, il y a toujours beaucoup de pression car tout le monde s'attend à chaque fois à ce qu'on gagne la médaille d'or. Chez nous, les gens sont tellement déçus quand on finit deuxièmes... Et cette fois, il y aura encore plus de pression car le champion d'Europe sera qualifié pour les Jeux Olympiques. Mais on a l'habitude.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.