Golf Ryder Cup

Les équipes pour la Ryder Cup à la veille de l'Open de France

À trois jours de notre Open national et à moins de trois mois de la Ryder Cup, jetons un coup d'oeil aux équipes européenne et américaine. Et aux futures wild-cards...

Golf - Ryder Cup -

Team Europe

Même s'il reste de très gros tournois cet été qui pourraient venir tout chambouler, l'ossature de l'équipe du Vieux continent semble déja bien définie.

Au classement des points européens, les trois anglais Hatton, Rose et Fleetwood et l'italien Molinari sont bien installés avec presque 1 millions de points d'avance sur le 5e, Thorbjorn Olesen. Au classement mondial, McIlroy, 6e mondial, Rahm, le Basque pro depuis seulement 2 ans, ainsi que Noren et Casey tiennent la corde, tous membres du top 20 mondial.

Wild-cards, une seule inconnue ?

Les quatre wild-cards, habituellement indécises jusqu'à très tard, semblent cette année plus limpides. Les trois vétérans que sont Stenson, Garcia et Poulter, respectivement 15, 19 et 28es mondiaux, seront difficilement absents de la future équipe tant leur expérience en Ryder est immense. Il resterait donc une dernière place à attribuer à la discrétion de Thomas Bjorn. Des joueurs comme Olesen, Cabrera-Bello, Fitzpatrick ou Fisher semblent les premiers concernés.

Côté frenchies, seul Alexander Levy semble avoir une vraie chance en étant aux portes du top 50 mondial. Mais il faudra au sudiste un été de haut vol, à commencer par l'Open de France cette semaine.

Quelle 4e wild-card voyez-vous pour l'équipe européenne ?

Rafa Cabrera-Bello
 
 
Thorbjorn Olesen
 
 
Ross Fisher
 
 
Matthew Fitzpatrick
 
 
Alexander Levy
 
 
Un autre
 
 

Team USA

Outre-Atlantique, le mode de sélection est différent : huit joueurs qualifiés via une money-list (de janvier jusqu'à l'USPGA, début août), ainsi que quatre wild-cards attribuées début septembre. Les stars américaines garnissent le classement avec le vainqueur de l'US Open Brooks Koepka, le n°1 mondial Dustin Johnson, le vainqueur du Masters Patrick Reed, les trois potes Spieth, Thomas et Fowler, le vainqueur du Travelers dimanche Bubba Watson mais aussi l'atypique Bryson DeChambeau, titré au Memorial en début de mois.

Le champ des possibles

Concernant les quatre wild-card, trois seront attribuées à l'issue du Dell Championship le 3 septembre prochain, et une dernière la semaine suivante, après le BMW. Les premiers potentiels bénéficiaires se nomment Phil Mickelson, en net regain de forme cette saison, Webb Simpson, vainqueur du Players en mai dernier ou encore Matt Kuchar, toujours présent dans le haut des leaderboard. Furyk risque de compter sur des jeunes en pleine ascension comme Tony Finau ou Xander Schauffele.

Difficile aussi de ne pas mentionner Tiger Woods dans les prétendants. Classé seulement 39e à la money-list et 82e au classement mondial, le chemin est encore long pour le Tigre.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.