Golf PGA Tour

Hero World Challenge : Un jour sans pour Tiger Woods

Perturbé par le souffle d'Éole et pas aidé par un chipping défaillant, Tiger Woods a été contraint de signer une carte de 75 (+3) lors du moving day aux Bahamas. Le Tigre passe 10e du Hero World Challenge.

Golf - PGA Tour - Moving day compliqué pour Tiger Woods. (Reuters)

Moving day compliqué pour Tiger Woods. (Reuters)

Finalement, Tiger Woods est humain. Après deux tours de très bonne facture, le Tigre a quitté son nuage pour reposer pattes sur terre ce samedi, en signant une carte de 75 (+3).

Mais pas de quoi s'alarmer. Dans des conditions venteuses et parfois très compliquées, 13 des 18 joueurs engagés ont joué dans ou au-dessus du par. Il n'empêche que l'addition aurait pu être bien plus salée pour l'ex n° 1 mondial.

La faute à un aller catastrophique. Au 1 (par 4), le ton était donné : drive dans le sable, suivi d'une recovery courte pour monter sur le green (pas aidé, il est vrai, par un caillou mal placé). Mais surtout, un premier chip beaucoup trop long, qui l'obligera à prendre deux putts et à concéder son premier bogey.

Ce chipping capricieux le poursuivra durant la quasi totalité de sa partie. Sur le trou n° 3, sa belle approche pour occasion de birdie se transformera en bogey, avec double chip (premier gratté) et double putt à la clé. Ou encore au 7 (par 4), avec deux chips dont un deuxième lui laissant six (!) mètres pour sauver le par. Bogey. Entre temps, le Tigre concédait un autre bog' sur le 6, son quatrième de la semaine sur les par 5 de l'Albany GC.

Après neuf trous, Woods affichait déjà 40 coups sur sa carte, soit neuf de plus que la veille. Difficile, dès lors, de repartir au combat. L'homme aux 14 Majeurs attaquera même son retour par un cinquième bogey, après un coup de fer hasardeux au 10. «C'est le genre de journée où je dois continuer à me battre pour poster la meilleure carte possible» observera-t-il après sa partie.

Au 11 (vidéo-ci dessus), nouveau drive hasardeux, recovery puis nouvelle approche courte. Tiger devait, alors, penser au peu de greens qu'il avait trouvé aujourd'hui : 2 sur ses 11 premiers trous. «C'est marrant» ironisera-t-il à son caddie, Joe LaCava, en plein fairway du 11.

Délaissé par ses flèches mais jamais résigné, l'indien Woods attendra le 12 pour sonner la révolte. Un petit jeu retrouvé, comme sur le 14 (petit par 4), avec un bon chip qui lui laissera 3 mètres pour birdie, enquillés. Ou encore au 16, avec un mât quasi planté fer en mains, mais une occas' de birdie non saisie.

La machine était relancée : très belle mise en jeu et 3 mètres enfilés pour birdie au 17 (ci-dessus), avant de conclure par un joli putt de 4 mètres qui viendra virguler sans vergogne sur le 18e trou. Avec un chiffre, symptomatique de cette précision retrouvée : sept greens consécutifs touchés en régulation entre les trous 12 et 18.

Tiger retombe à la 10e place, avec un score total de -4. Pour un tournoi de reprise, rappelons-le une énième fois.

9/18 Tiger Woods n'a trouvé que neuf greens en régulation ce samedi. Il a également touché sept fairways sur 14 possibles et a pris 28 putts.

La réaction de Woods

«C'est cool. C'est cool d'être de retour ici et de me battre de nouveau. Ce combat qu'est le golf m'a manqué. C'est tellement sympa d'arriver sur un parcours, de se battre contre lui et contre les autres, d'être en compétition. Tout ça m'avait manqué. (...) C'est le genre de journée où je dois simplement continuer à me battre pour poster la meilleure carte possible. Tout ce que j'ai bien tapé terminait dans un endroit pas top. Et tout ce que j'ai mal fait était vraiment mauvais. Ce n'était pas ma journée, c'est tout... Et puis j'ai eu besoin de 14 trous pour faire un birdie, c'était ridicule. La veille, au même moment, j'avais déjà joué quatre par 5 et il ne m'était rien arrivé. Mais bon, quand ce n'est pas un bon jour... Je me suis battu malgré tout, et demain sera un nouveau combat.»

Hoffman, ça va fort

Devant, Charley Hoffman trace sa route. Le sympathique bonhomme de Las Vegas a signé une carte de 70 (-2), soit la meilleure de ce moving day. Hoffman est désormais installé dans un fauteuil fort confortable : avec un score total de -14, il possède cinq coups d'avance sur l'Anglais Justin Rose, vainqueur du dernier WGC, et l'Américain Jordan Spieth (-9).

Le Turinois Francesco Molinari se place juste derrière, en -8. Suivent cinq joueurs à -7, dont le Texan Patrick Reed et le n° 5 mondial Hideki Matsuyama.

Dimanche, Tiger Woods retrouvera Justin Thomas, son compère de jeudi, pour le dernier tour. Départ des deux hommes prévu à 17h13, heure française.

Tiger embrassant ses enfants, juste avant son départ. (Reuters)
Tiger embrassant ses enfants, juste avant son départ. (Reuters)

TOUS LES SCORES

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.