Golf EPGA

AfrAsia Bank Mauritius Open : Adrien Saddier prêt au combat

À 25 ans, Adrien Saddier est de retour sur le Tour Européen, quatre ans après l'avoir quitté. 13e du Challenge Tour l'an passé, le Français débute sa saison 2018 au Mauritius Open cette semaine, et aborde avec confiance l'année à venir.

Comment jugez-vous votre saison 2017 ?

Elle n'est pas très différente de celle de l'an dernier. Je ne rate qu'un seul cut sur le Challenge Tour, comme en 2016. Mais je pense avoir passé un cap sur mon niveau de jeu et surtout sur mon attitude. Je n'ai pas signé beaucoup de scores au dessus du par (trois cuts manqués seulement sur 25 tournois joués, ndlr). Et quand c'était mal embarqué, je parvenais quand même à ramener des scores sous ou dans le par. C'était bien plus constant et régulier.

Avez-vous identifié des erreurs à ne plus commettre pour votre 2e saison sur le Tour ?

Je ne parlerais pas d'erreurs pour ma première saison sur le Tour européen (en 2014). Je pense plutôt ça comme de l'expérience. Je sortais des rangs amateurs, tout était nouveau pour moi. C'était très spécial de se retrouver au vestiaire avec Rory McIlroy. Maintenant je connais un peu plus le truc. Les parcours je les ai déjà joués, tout cela va m'aider pour la gestion de cette nouvelle année sur le Tour.

«Je ne veux pas brûler les étapes.»

Quelles sont vos envies, vos attentes pour 2018 ?

L'idée est assez simple puisque je fonctionne étape par étape. Dans un premier temps, ce sera franchir des cuts pour amasser des points, donc essayer d'enregistrer de bons résultats pour garder la carte. Après, si j'ai l'opportunité de gagner un tournoi, je ferai tout pour. Mais je ne veux pas brûler les étapes.

L'exemple de Matthieu Pavon vous inspire-t-il ?

Bien sûr. Le voir réaliser un gros pet' sur un tournoi des Rolex Series, ça prouve que c'est faisable de faire mieux que de conserver la carte. Après, il y a aussi le contre-exemple de Romain Langasque qui était très bien parti en début de saison et qui a mal fini... Je vois les Rolex Series comme de réelles opportunités de bien progresser au classement de la Race to Dubai.

13 Avec 100 843 euros engrangés au cours de la saison, Adrien Saddier a terminé 13e de la Road to Oman. L'an passé, il avait échoué à la 17e place (90 837 points).
Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.