Schumacher, la longue course
avant-première abonnés
...
Michael Schumacher, lors du Grand Prix de Bahrein 2010. (S.Mantey/L'Equipe)
F1

Michael Schumacher, la course la plus longue

Près de quatre ans après son accident de ski, Michael Schumacher récupère lentement de son grave traumatisme cérébral sans qu'aucun pronostic puisse être établi. Son entourage, avare d'infos, continue de lutter contre les rumeurs.

Près de quatre ans après son accident de ski, Michael Schumacher récupère lentement de son grave traumatisme cérébral sans qu'aucun pronostic puisse être établi. Son entourage, avare d'infos, continue de lutter contre les rumeurs.

GLAND ET ZURICH (SUI), KERPEN (ALL) – Il avait mérité cette vue. Il s'était offert un décor idyllique dans lequel il s'était glissé avec sa petite famille. Le Léman au bord, le mont Blanc au fond. La rive des milliardaires épris d'espace et de beau. Avec l'après virgule de ses indemnités kilométriques, Michael Schumacher, 307 Grands Prix, 91 victoires, 7 titres de champion du monde de F1, s'est fait ériger à Gland, dans une Suisse paisible et sublime, ce château façon gâteau bavarois, cinquante-cinq pièces, un bowling, une piscine, une salle de cinéma et un panorama d'exception. Ce que le voisinage a baptisé «Schumaland». Par-dessus la haute haie, une silhouette, casquette et veste rouge, apparaît par intermittence, rebondissant sur un trampoline. C'est presque lui. C'est son fils, Mick, dix-huit ans. Qui crie ce qui ressemble à de la joie, qui est peut-être de la rage libérée. Qui parfait sa condition aussi pour son métier de pilote (12e cette saison du Championnat d'Europe de F3).

Un peu plus à l'ouest, à Nyon, même rive, même vue, une femme se laisse caresser par le soleil, charmer par le mont qui rosit, et c'est tellement la vie dans toute sa splendeur que, soudain, l'humidité mouille ses yeux. «J'aimerais tant pouvoir le montrer allongé au soleil...» Sabine Kehm fut journaliste au quotidien allemand Die Welt. Elle devint l'attachée de presse de Michael Schumacher. Et puis son agent. Elle a toujours essayé de dépeindre le vrai Schumi, d'humaniser son implacable domination sportive, d'adoucir son autoritaire menton. Elle est désormais la gardienne de ses jours d'hier et d'aujourd'hui, de sa légende, de son intimité. Elle est celle qu'on appelle, qu'on peut croire, qui dément par exemple que Michael, presque quatre ans après son accident de ski, pourrait s'envoler vers un traitement miraculeux aux États-Unis, une info qui n'en est pas une, mais qui est diffusée de par le monde.

Sabine privilégie le off car dès que quelque chose est dit, «c'est interprété et ça fait des vagues», assure-t-on dans l'entourage du champion. Priorité au silence donc. Aucun point médical sanctuarisé, façon bulletin de santé de chef d'État. Comment va Michael ? Elle ne peut pas, ne veut pas répondre.On ne lui soumet pas la question. «Tout le monde comprend la situation, affine-t-elle, c'est juste une question de dignité.»

Michael est enfermé en lui-même. Et c'est comme si d'autres cercles l'enserraient. Son entourage se cloître, le cloître. Parler pour dire quoi ? Pour choisir des mots qui seront autopsiés au-delà de leur sens ? Pour accompagner des progrès lents, mais pas forcément significatifs ?
 
Corinna, l'épouse de Michael, a toujours évité les phrases publiques. Elle mène une vie de femme et de mère, discrète et protectrice. Sabine est la porte-parole officielle. Le 17 juin 2014, lorsqu'une ambulance transfère le champion de Grenoble à Lausanne, presque six mois après sa chute de ski, elle écrit juste ceci : «Michael Schumacher a quitté le CHU de Grenoble afin de continuer sa longue phase de réhabilitation (au Centre...

Pour découvrir la suite choisissez votre offre

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

Abonnement à L'Équipe

nouveau format « la numérique »
avant-premières et contenus exclusifs
nouveau prix : 9,99€/mois

J'en profite

1 mois offert puis 9,99€/mois
sans engagement

Cet article premium

Pack 10 articles

Cet article Premium
+ 9 articles Premium
Valable 3 mois

3,99 € acheter un pack

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.