Neymar, c'est pas le pied
issu du journal
...
(AP)
CM 2018 BRE

Neymar toujours en délicatesse avec sa cheville droite

L'attaquant brésilien a quitté prématurément l'entraînement, mardi après-midi, se plaignant à nouveau de douleurs à la cheville droite.

Régis Dupont

L'attaquant brésilien a quitté prématurément l'entraînement, mardi après-midi, se plaignant à nouveau de douleurs à la cheville droite.

Nos confrères brésiliens s'apprêtaient à rendre l'antenne et certains canaux télévisuels à basculer sur les telenovelas qui vont bien, après avoir transmis deux infos essentielles : Neymar arborait une nouvelle coupe de cheveux et il était le seul à attaquer la séance comme on va acheter une glace à Arcachon : avec un sweat autour du cou. Et puis, au moment précis où le service d'ordre rappelait aux journalistes que les vingt minutes imparties touchaient à leur fin, le numéro 10 de la Seleçao a relancé son propre feuilleton depuis le coin du terrain où il effectuait un toro en compagnie d'un noyau de titulaires contre la Suisse, dimanche (1-1). Alors qu'il était le chasseur au milieu du cercle, le Parisien s'est fait mal en contrant un ballon. À la cheville droite, celle qui avait souffert contre l'escouade helvète, notamment à la 57e...

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

1€ le premier mois d'abonnement*

puis 9,99€/mois sans engagement
offre valable du 1 juillet au 31 août 2018

j'en profite

* voir conditions

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.