Aulas : «Il pourrait y avoir une ou deux folies»
avant-première abonnés
...
A.Martin L'Equipe
Foot Transferts

Jean-Michel Aulas sur le mercato de Lyon : «Il pourrait y avoir une ou deux folies»

Le mercato de l'OL, atone depuis le début de l'été, ne devrait pas modifier grandement le visage de l'effectif. Même si son président Jean-Michel Aulas ne s'interdit rien.

Hervé Penot

Le mercato de l'OL, atone depuis le début de l'été, ne devrait pas modifier grandement le visage de l'effectif. Même si son président Jean-Michel Aulas ne s'interdit rien.

Jean-Michel Aulas n'a pas encore décroché. Depuis la fin du Championnat, le président lyonnais et membre du Comité exécutif de la Fédération, est resté en éveil et s'est même offert un long périple en Russie pendant la Coupe du monde. Samedi soir, il était encore présent à Bourgoin-Jallieu (Isère) pour voir  l'OL cabosser Fulham (4-0) . Avant de prendre ses vacances en milieu de semaine prochaine, il a accepté, dimancheaprès-midi, de revenir sur cette période inoubliable du foot français qu'il a connue de l'intérieur, sur les ambitions de Lyon et sur la concurrence. Aulas n'élude aucun sujet.

Au coeur des Bleus :«Deschamps, c'est la classe»

«Comment avez-vous vécu cette Coupe du monde ? 
Sur place. J'ai vu 18 matches et ça demande une grosse organisation, Je viens d'ailleurs de regarder les feuilles de matches, les billets... ça fait des souvenirs mais c'est dense. J'avais un avion à ma disposition à Moscou. Et tout ce que j'ai vu m'a emballé : le tournoi et puis l'équipe de France !

Étiez-vous proche du groupe ?  
Noël  (Le Graët, président de la FFF) m'avait dit que je venais quand je voulais. Je suis allé deux ou trois fois à Istra passer la journée. Et j'ai senti dès le début qu'il y avait une force collective qui se dégageait. Quand vous voyez la complicité entre Noël et Didier  (Deschamps) ... Elle est incroyable. J'ai très vite tweeté pour dire qu'il se passait quelque chose et dire de leur faire confiance, même après le nul contre le Danemark  (0-0) .

Vous vous êtes aussi réconcilié avec Benjamin Mendy (*)... 
On n'était pas fâchés. Là-bas, j'ai discuté avec des joueurs que je ne connaissais pas comme (Adil) Rami, Benjamin  (Pavard) . Et ce sont des mecs bien. Je le dis d'autant plus facilement qu'autant j'avais une relation privilégiée avec les ex-Lyonnais, autant ce n'était pas obligatoirement le cas avec les autres... Et dans le vestiaire après le quart ou la demi-finale, Benjamin m'a dit  :  ''On va faire un selfie ?" Si c'est moi qui l'avais demandé, on aurait trouvé ça plus politique...  (rire) . Lui et Adil avaient tous les deux cette volonté de communiquer vers l'extérieur et ça a été un symbole de ce qui s'est passé ensuite. Même ceux qui ne jouaient pas n'ont pas influencé négativement le groupe ou l'entraîneur. Quand Adil a expliqué qu'il aurait eu peur de rentrer tellement ça se passait bien... Tout est dit. C'est le succès des joueurs mais c'est aussi le grand succès de Didier et de Noël d'avoir créé ces conditions.



Avez-vous apprécié le management ?  
Deschamps est d'une efficacité incroyable. Il m'a rappelé 98. Il...

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

1€ le premier mois d'abonnement*

puis 9,99€/mois sans engagement
offre valable du 1 juillet au 31 août 2018

j'en profite

* voir conditions

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.