Si Guardiola était sélectionneur
exclusivité abonnés
...
Wilshere, Aouar, Pastore... Titulaires sous Guardiola ? (L'Equipe)
Foot

Et si la France, l'Argentine et d'autres étaient dirigées par Pep Guardiola

On a imaginé ce que donneraient les compositions de la France, du Brésil, de l'Espagne, de l'Allemagne, de l'Angleterre et de l'Argentine si l'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, en était le sélectionneur.

On a imaginé ce que donneraient les compositions de la France, du Brésil, de l'Espagne, de l'Allemagne, de l'Angleterre et de l'Argentine si l'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, en était le sélectionneur.

L'idée part d'une discussion à la machine à café. «Guardiola, il aurait fait quoi ?» A priori, une conversation comme il y en a mille chaque semaine. Et on vous en fait rarement des papiers. Sauf que là, la discussion s'est transformée en vrai débat de fond, autour des principes de jeu du Catalan. Pourquoi tel défenseur plutôt qu'un autre («celui-là ne porte jamais le ballon quand il a de l'espace»), pourquoi ce milieu ne pourrait pas jouer devant la défense («regarde, il ne s'oriente jamais comme il faut»), tel ailier est fait pour lui («il adore les joueurs de un contre un»), etc. Alors on s'est dit qu'on pourrait partager ça avec vous. En se basant sur ses neuf années d'entraîneur, ses systèmes les plus utilisés et ses principes non-négociables, nous avons tenté d'esquisser le onze type, pour chacune des six sélections, qui serait le plus crédible avec Guardiola à sa tête.

Comment Guardiola se servirait de Neymar ? La star du PSG aime profiter d'une large liberté sur le terrain et les injonctions du jeu de position pourraient restreindre ses inspirations. Alors que faire ? Le placer en position de faux neuf à la Messi avec, autour de lui, des attaquants excentrés prêts à plonger dans son dos ? Cette option se tient mais empêcherait Firmino ou Gabriel Jesus de tenir un rôle qu'ils pratiquent déjà en club. Le Citizen pourrait alors démarrer à gauche (comme lors du dernier derby mancunien), la diversité et la largeur seraient offertes à droite par Douglas Costa, l'ancien joueur du Catalan au Bayern, roi du déséquilibre en un-contre-un. Cette disposition permettrait à Marcelo de régulièrement déborder sur son couloir.

Au milieu, l'avance de Fernandinho (Man. City) devant la défense pénaliserait le Madrilène Casemiro tandis...

Pour découvrir la suite choisissez votre offre

Vous avez souscrit à l'offre Pack 10 articles

Abonnement à L'Équipe

nouveau format « la numérique »
avant-premières et contenus exclusifs
nouveau prix : 9,99€/mois

J'en profite

1 mois offert puis 9,99€/mois
sans engagement

Cet article premium

Pack 10 articles

Cet article Premium
+ 9 articles Premium
Valable 3 mois

3,99 € acheter un pack

Il vous reste :
- articles à utiliser

Débloquer cet article
Tous les commentaires
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.