CM 2018 Bleus

«Une finale, c'est autre chose»

Les Bleus restaient prudents après leur qualification pour la finale de la Coupe du monde, mardi aux dépens de la Belgique (1-0). Conscients de ne plus être très loin du but, ils laissaient transparaître une étonnante sérénité.

Football - Football - De la joie mais pas d'euphorie pour Paul Pogba.  Pierre Lahalle/ L'Equipe

De la joie mais pas d'euphorie pour Paul Pogba.  Pierre Lahalle/ L'Equipe

Pas d'euphorie, ni de cris. Juste des sourires et une sérénité qui tranche avec leur jeune âge pour la plupart. Les Bleus viennent de se qualifier pour la finale de la Coupe du monde mais ils sont d'un calme absolu. Comme s'ils venaient de battre l'Australie au premier tour. Comment est-ce possible ? Parce qu'«il reste un match», ont-ils tous répondu les uns après les autres, mardi après leur succès face à la Belgique (1-0). Et celui de dimanche sera «encore plus difficile», a prévenu Paul Pogba. «Il faut rester concentrés. Ce ne sera pas pareil qu'en demies, qu'en quarts ou en huitièmes, a ajouté le joueur de Manchester United. Là, c'est autre chose...»

Si Benjamin Mendy a été l'un des premiers à sortir du vestiaire, où le Monégasque et ses partenaires ont quand même «bien fêté» ça, en lançant qu'il ne savait «plus parler français» pour traduire l'état de choc dans lequel il se trouvait, le remplaçant s'est ensuite arrêté «deux minutes, pas plus» pour livrer une explication intéressante à l'état d'esprit tricolore étonnamment paisible. «Depuis le début, j'ai l'impression de revivre mon année à Monaco. On a une bande de potes, la cohésion est très forte, a confié le champion de France avec l'ASM en 2017. Il n'y a pas une pression particulière parce que c'est la Coupe du monde. On a des matches à gagner, maintenant il faut en enchaîner un septième.» Ce serait donc ça leur secret : le sentiment profond que rien ne peut empêcher ce collectif uni d'«aller jusqu'au bout», comme indiqué par Pogba.

«Depuis le début de la compétition, Didier Deschamps voit juste. On espère que ce sera pareil en finale» (Antoine Griezmann)

Cette finale, ils y pensaient tous déjà quelques minutes après avoir maîtrisé des Belges virevoltants avec autorité. Et deux souvenirs leur revenaient à l'esprit au moment d'en parler : celui du sacre de leurs aînés en 1998, qui avait fait chavirer le pays, comme c'était à nouveau le cas en France au même moment, et celui d'il y a deux ans, avec cette finale de l'Euro perdue à domicile sur le fil face au Portugal (0-1 a.p.). «À l'époque, on était tous assez petits. C'est un souvenir magnifique. On espère pouvoir revivre ça et le faire revivre aux Français», a souhaité Raphaël Varane. «Je n'imagine même pas la folie que ça doit être en France, on leur donne rendez-vous le 16 juillet, a lancé Olivier Giroud, l'un des plus anciens, qui avait douze ans quand Zizou avait écoeuré les Brésiliens. Un scénario qu'il aimerait bien rééditer. J'espère marquer le but de la victoire en finale.»

Déjà vainqueur cette saison d'un titre avec l'Atlético de Madrid, la Ligue Europa, Antoine Griezmann n'avait qu'une hâte également : connaître à nouveau le frisson de la victoire. «C'était mon objectif du début de saison de jouer cette finale. Je ne sais pas si ce sera le match le plus important de ma carrière, mais j'espère réussir la même finale qu'en Ligue Europa, a confié le double buteur contre l'OM (3-0). Depuis le début de la compétition, Didier Deschamps voit juste, a-t-il poursuivi en références aux choix de son sélectionneur. On espère que ce sera pareil en finale. A nous de gérer cette pression, de bien récupérer et de ne pas changer nos habitudes.» Et finalement, peu importe l'adversaire entre l'Angleterre et la Croatie. «Il n'y en a pas d'idéal, a conclu Mendy. Une finale, il faut la gagner, c'est tout.»

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.