Foot Ligue 1

Que s'est-il passé durant la trêve dans les clubs de Ligue 1 ?

Arrêtée au soir du 20 décembre, la Ligue 1 va reprendre ce vendredi. Si pour certains clubs, la trêve hivernale a été calme, pour d'autres elle a été synonyme de petits désagréments, de retours tardifs de vacances et même déjà d'ajustements au niveau de l'effectif.

Football - Ligue 1 - Javier Pastore et Edinson Cavani sont rentrés de vacances avec quelques jours de retard.  (R.Martin/L'Equipe)

Javier Pastore et Edinson Cavani sont rentrés de vacances avec quelques jours de retard. (R.Martin/L'Equipe)

Retards chez le leader

Champion d'automne avec neuf points d'avance sur son dauphin, l'AS Monaco, le PSG pouvait espérer une reprise tranquille. Mais c'était sans compter sur Javier Pastore et Edinson Cavani, absents lors de la reprise de l'entraînement le mercredi 3 janvier. Un loupé remarqué, alors que les deux joueurs ont invoqué des «raisons personnelles» pour justifier leur absence à la reprise. Sans prononcer le mot «sanction», Unai Emery n'a pas intégré les deux joueurs dans le groupe contre Rennes et Amiens, en Coupes. Le capitaine parisien Thiago Silva a même critiqué l'attaquant parisien en affirmant, après la victoire face aux Bretons (6-1) : «Cavani doit faire des efforts pour retrouver sa place.»

Coupet s'adapte à l'OL

Le staff de Bruno Genesio, l'entraîneur de Lyon, a connu une modification durant la trêve. Grégory Coupet a remplacé Joël Bats, l'emblématique entraîneur des gardiens parti rejoindre Rémi Garde à l'Impact Montréal (Canada). «Il amène d'autres choses que Jo Bats. Il connaît le staff, les joueurs donc pour lui c'est plus une adaptation qu'une intégration», a déclaré Genesio à propos de Coupet. Lors de la présentation de l'ancien portier lyonnais, Genesio a ajouté : «Changer un membre du staff en cours de saison peut être perturbant mais avec Greg, qui connaît le club et les joueurs, c'est forcément plus simple. On a gagné du temps en faisant confiance à Greg.»

Le clash de Noël entre JHE et JMA

L'Olympique de Marseille a repris dans le calme et avec le soleil le 2 janvier. Si côté terrain, ce fut plutôt tranquille, la trêve a surtout été marquée par l'interview du président Jacques-Henri Eyraud dans les colonnes de L'Équipe. Ses propos sur la simulation de Mariano Diaz contre Toulouse et l'arbitrage, ironisant sur les cours de plongeon que devraient prendre ses joueurs («Je vais demander à Rudi d'intégrer dans les protocoles d'entraînement un stage au Cercle des Nageurs de Marseille. Quand Rudi dit qu'il nous manque un peu de vice, je crois qu'il a raison.»), ont fait beaucoup réagir Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais a répondu peu après : «Juste pour essayer d'excuser JHE de ses propos limites, l'OL et surtout pour les arbitres français, lui dire que dans notre foot français les arbitres sont professionnels et honnêtes. L'habitude d'être proche des paris hippiques a peut-être désorienté JHE ?»

Cela s'est poursuivi par messages interposés sur Twitter, au cours d'un clash de Noël.

Kita drague Lucas

«Chez nous, il ne perdrait pas sa valeur marchande.» Walgemar Kita, le président de Nantes, confirme dans L'Équipe la volonté de son club d'attirer Lucas, le milieu offensif du PSG, très peu utilisé par le club parisien depuis le début de la saison (76 minutes disputées en Ligue 1). «Moi, je ne suis pas un mec qui rêve, explique Kita. Ce qui compte, c'est : est-ce que c'est faisable ou non ? Du côté de Paris, on me dit : “Pas de problème.” C'est avec le joueur et l'agent que c'est plus compliqué.»

Bordeaux, une recrue et une humiliation

Avec cinq défaites de rang pour finir l'année, Bordeaux avait besoin de repartir sur une dynamique plus positive. Les Girondins sont parvenus à obtenir le prêt sans option d'achat de Soualiho Meïte par Monaco dès le deuxième jour. Ils ont également tenté d'attirer le Lillois Ibrahim Amadou. Sur le terrain, Gourvennec et ses hommes ont commencé 2018 comme ils ont terminé 2017 par un revers. Bordeaux a sombré sur le terrain de l'US Granville (1-2 a.p.) en 32es de finale de la Coupe de France. Une humiliation supplémentaire pour des Bordelais qui ont fini la rencontre à 8 !

Guingamp, Angers et Metz recrutent

L'En Avant Guingamp a fait signer pour trois ans et demi le milieu offensif Yeni Ngbakoto qui, «voulai(t) rejoindre Guingamp depuis des années ». Kombouaré lui a donné deux semaines de préparation. «L'idée est de l'introduire tout doucement dans le groupe afin qu'il monte en puissance, mais surtout éviter les blessures.» Le SCO d'Angers s'est également signalé sur le marché des transferts en faisant revenir deux de ses anciens joueurs. Le gardien Ludovic Butelle qui avait quitté le club il y a deux ans pour Bruges et Prince Oniangué, prêté par Wolverhampton jusqu'à la fin de la saison. Dernier de Ligue 1, le FC Metz a aussi cherché à se renforcer en faisant signer le milieu offensif Danijel Milicevic (32 ans). «Il va renforcer l'équipe au poste de numéro 10 sur la deuxième partie de saison, a prédit Bernard Serin, le président lorrain. Il est là pour faire briller nos joueurs offensifs grâce à ses qualités.» Metz a également mis à l'essai le milieu offensif Farid Bouyala (24 ans) avec l'accord de son club, Gérone.

Nice dit au revoir à Sneijder

Cinq petits mois et puis s'en va. L'aventure de Wesley Sneijder à Nice a viré à l'échec et le milieu offensif néerlandais de 33 ans a quitté la Côte d'Azur durant la trêve hivernale. Après avoir relancé Ben Arfa et Balotelli, l'OGCN ne parviendra pas à réaliser la passe de trois. Sneijder, lui, va tenter de finir sa carrière dans un championnat moins relevé, à Al-Gharafa, actuel septième du Championnat du Qatar.

Saint-Etienne, «l'année du changement»

La trêve a servi au duo Jean-Louis Gasset-Ghislain Printant, à se rôder aux commandes de Saint-Étienne. Comme plusieurs écurie de Ligue 1, le groupe stéphanois est parti en stage à Murcie, en Espagne. Il a également vu le retour de Robert Beric, prêté à Anderlecht lors de la première partie de la saison. L'ASSE a connu également un premier couac avec l'annonce de l'arrivée de Stefan Mitrovic annulée à la suite d'une visite médicale non concluante. Sur le terrain, «Sainté» a assuré en 32es de la Coupe de France en éliminant Nîmes (2-0). «L'objectif est clairement tracé : 2018, l'année du changement, de la reconquête et de l'innovation», a annoncé le club dans un communiqué.

Rennes et Amiens fessés

Le Stade Rennais avait terminé l'année avec une lourde défaite face au PSG (1-4) puis un revers à Monaco (2-1). Pour son retour à la compétition, Rennes a encore concédé six buts, mais cette fois-ci en un seul match. Balayé par Paris à domicile (6-1) pour la deuxième fois en moins d'un mois, Rennes commence l'année de la plus mauvaise de manière. Sur le plan du mercato, Lamouchi a rappelé que la priorité était «la recherche d'un numéro neuf». Deux bonnes nouvelles cependant pour Lamouchi les retours d'Ismaïla Sarr – qui a joué contre le PSG – et de Sanjin Prcic. La digestion de la dinde et des marrons a aussi été compliquée pour les Amiénois qui ont aligné une équipe bis à Sochaux et ont lourdement chuté (6-0) en Coupe de France.

Dupraz vise le maintien et une Coupe

Pascal Dupraz et Toulouse ont souffert en fin d'année, passant de la 10e à la 17e place avec une seule victoire en championnat lors des neuf dernières journées. Dupraz a décidé de donner un «léger programme» à ses joueurs durant la pause hivernale. «Il était important de couper aussi», s'est justifié l'entraîneur. Le technicien a fixé ses objectifs pour la deuxième partie de saison. «Le maintien mais j'ai fixé à mes joueurs comme but d'atteindre une place dans le Top 10. Et j'aimerais amener le TFC en finale d'une coupe, je le répète.» Toulouse a commencé par battre Nice (1-0) en 32es de finale de la Coupe de France.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.