Foot Ligue 1

Monaco, Cavani, Neymar, Parc des Princes : Il était six fois la saison de Ligue 1 du PSG

Quels ont été le match, l'homme, la performance ou l'image marquante de la saison qui a vu le PSG remporter, ce dimanche, son septième titre de champion de France de Ligue 1 ? On a essayé de trouver ce qui la résumait le mieux.

Football - Ligue 1 - Cavani et Di Maria, deux hommes forts de la saison.  (P.Lahalle/L'Equipe)

Cavani et Di Maria, deux hommes forts de la saison. (P.Lahalle/L'Equipe)

Le match : Monaco - PSG (1-2), 14e journée

Au moment de recevoir le PSG, Monaco compte six points de retard. Le choc de la 14e journée est donc un tournant : un succès relancerait le champion en titre, une victoire parisienne tuerait tout suspense.

Edinson Cavani vient d'ouvrir le score sur le terrain de Monaco. (S.Mantey/L'Equipe)
Edinson Cavani vient d'ouvrir le score sur le terrain de Monaco. (S.Mantey/L'Equipe)

De match, il n'y a pas vraiment à Louis-II, où le PSG écrase son rival, quand bien même le score est étriqué (2-1). Un «fossé», écrit-on dans L'Equipe où l'on constate que «Paris aurait pu gagner par six ou sept buts d'écart», ce qu'il fera au retour. Le PSG compte alors neuf points d'avance sur l'ASM et Lyon, écart avec le deuxième en-dessous duquel il n'est plus descendu depuis.

Le joueur : Cavani, éloge de la régularité

Avec les arrivées de Neymar et Mbappé, c'était écrit, l'atout offensif numéro un du PSG allait devenir numéro trois. Mais la reconquête du titre est passée d'abord par lui. Certes, le Brésilien a été auteur de matches époustouflants (Toulouse, Bordeaux ou Dijon, voir plus bas) mais il n'a joué que 20 matches de Championnat.

113 Edinson Cavani a inscrit 113 buts en 162 matches de Ligue 1 avec Paris, ce qui en fait le comeilleur buteur de l'histoire du club en Championnat, avec Zlatan Ibrahimovic.

Et Cavani a encore été inarrêtable en Ligue 1, au moins jusqu'à fin février : 24 buts sur les 27 premières journées, quelques uns mémorables ou essentiels comme le coup franc du 2-2 au Vélodrome, l'ouverture du score à Monaco.

Malgré l'affaire des penaltys disputés à Neymar, l'Uruguayen, quatrième aux notes de L'Equipe après 32 journées, signe sa deuxième meilleure saison statistique au PSG en Championnat.

La perf' : Neymar, au presque parfait

N'étaient les sifflets qui ont gâché sa soirée pour n'avoir pas laissé à Cavani un penalty qui lui aurait permis de devenir seul meilleur buteur de l'histoire du club, Neymar a tout fait parfaitement contre Dijon (8-0), le 17 janvier. Quatre buts dont un sur un coup franc lumineux et un autre après une course transversale de 40 mètres, deux passes décisives et la note de 10 – une rareté – dans L'Equipe pour son œuvre sur ce match.

Neymar dans le remake d'Attrape-moi si tu peux (spoiler : ils ne peuvent pas). (A.Mounic/L'Equipe)
Neymar dans le remake d'Attrape-moi si tu peux (spoiler : ils ne peuvent pas). (A.Mounic/L'Equipe)

Plusieurs fois, le Brésilien a ébloui la Ligue 1 : à Guingamp pour ses débuts («A 222 millions d'euros, c'est une affaire», dira même Lucas Deaux), face à Toulouse pour sa première au Parc qui inspirera encore le milieu de l'EAG...

Avec 19 buts et 13 passes décisives en 20 matches joués, il a déjà posé son empreinte.

La phrase : «C'est un match comme un autre»

«Je n'y pense pas du tout. C'est un match comme un autre (...) Même si c'est un beau stade et qu'il y aura une belle ambiance. On a l'habitude. Ce sera un match spécial. Ce sera un Classique, mais la Ligue des champions, c'est quand même autre chose.»

Ces mots, prononcés par Kylian Mbappé à quelques jours du match au Vélodrome, avaient un peu vexé les joueurs de l'OM. Et sans le coup franc de Cavani dans le temps additionnel, le PSG aurait subi là sa première défaite en Ligue 1. Elle attendra Strasbourg et Mbappé, transparent au Vélodrome, se rattrapera au match retour en faisant mal à l'OM sur le terrain, cette fois, avec l'ouverture du score. Mais pour ce qu'elle a de maladroit, sa phrase symbolise la facilité avec laquelle Paris a dominé la Ligue 1 cette saison.

La stat' : 17

Avec son succès contre Monaco, le PSG a signé ce dimanche sa 17e victoire en autant de matches à domicile cette saison. C'est évidemment le record du club. S'il bat encore Guingamp (35e journée) et Rennes (37e), il pourrait devenir le second club dans l'histoire à faire le plein à domicile après Saint-Etienne en 1974-75 (19 succès).

L'image : ultra-soutenus

Tout n'est pas encore parfait entre le PSG et ses ultras, loin s'en faut, et la commission de discipline de la LFP s'est déjà rappelée au bon souvenir du club comme du Collectif Ultras Paris, ce qui a eu pour conséquence le huis clos partiel de ce dimanche.

Mais les ultras ont commencé à retrouver cette saison un peu de leur lustre d'antan pour ce qui concerne l'ambiance et l'animation des tribunes durant les matches, le reste devant, évidemment, rester de l'ordre du passé.

Assis, devant ! (A.Mounic/L'Equipe)
Assis, devant ! (A.Mounic/L'Equipe)

Ce tifo réalisé lors du PSG – OM de février avec un Sangoku géant – le personnage du manga Dragon Ball en quête des sept boules de cristal comme le PSG alors en quête d'un septième titre national – a été particulièrement remarqué. Tout comme leur absence dimanche soir contre Monaco...

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.