CM 2018

Les stadiers qui ont laissé passer les Pussy Riot lors de la finale sanctionnés

Le comité d'organisation de la Coupe du monde va ouvrir une procédure disciplinaire contre les stadiers présents au stade Loujniki dimanche. On leur reproche d'avoir laissé entrer les Pussy Riot sur le terrain.

Football - Coupe du monde 2018 - Les Pussy Riots s'étaient introduites sur le terrain du stade Loujniki lors de la finale pour réclamer la démocratie en Russie. (R. Martin/L'Equipe)

Les Pussy Riots s'étaient introduites sur le terrain du stade Loujniki lors de la finale pour réclamer la démocratie en Russie. (R. Martin/L'Equipe)

Ils avaient déboulé sur le terrain déguisées en policiers et interrompu le match sous les yeux de Vladimir Poutine, présent dans les tribunes. Les quatre manifestants, membres des Pussy Riot, un collectif féministe russe, réclamaient plus de démocratie en Russie. Ils ont été condamnés lundi à 15 jours de prison. Mais les autorités russes ne s'arrêtent pas là. Le comité d'organisation de la Coupe du monde va sanctionner les stadiers coupables d'avoir laissé entrer les militants sur le terrain de la finale France-Croatie dimanche. «C'est une violation, les stadiers vont subir des mesures disciplinaires. D'autant plus que c'était la finale du tournoi», a réagi le président du comité d'organisation au journal russe Sports-Express.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.