Foot Ligue 1 Monaco

Leonardo Jardim (Monaco) : «Il faudra réduire l'effectif»

À deux jours d'un match contre Troyes qui devra effacer la nouvelle gifle reçue contre Porto, mercredi, Leonardo Jardim, l'entraîneur de l'AS Monaco, clame son désir de travailler avec un groupe restreint après la trêve pour enclencher une nouvelle dynamique.

«Était-il temps que la Ligue des champions se termine pour vous concentrer pleinement sur le Championnat ?
Oui. Elle était déjà terminée il y a quinze jours, quand on s'est fait éliminer. Maintenant, il faut travailler pour revenir en Ligue des Champions la saison prochaine, et pour ça, il faudra faire un bon championnat.

À Porto, vous avez donné leur chance à des joueurs qui n'ont pas semblé la prendre. C'est assez fréquent cette saison.
Les joueurs qui ont joué ont fait le maximum mais ça n'a pas marché. On a fait beaucoup d'erreurs et à ce niveau tu les paies cher.

Cela vous inquiète-t-il de voir que les joueurs à qui vous laisser une chance ne la saisissent pas?
C'est peut-être pour cela qu'ils jouent moins. Je n'ai pas l'habitude de faire joueur les joueurs moins performants, je fais toujours jouer les plus performants. Ces opportunités sont très importantes pour eux, il faut donner sa meilleure image. C'était l'occasion (à Porto), dans un beau stade, une belle pelouse, une grande compétition, une belle atmosphère.

«Quand on débute la saison, on a toujours un espoir que les joueurs qui arrivent progressent très vite»

On dirait que la concurrence ne prend pas à Monaco cette saison ?
Il y a une différence entre les joueurs qui étaient déjà ici la saison passée et jouent plus et ceux qui sont arrivés et jouent moins. On ne peut pas comparer Falcao, Sidibé, Glik, Moutinho, Fabinho, qui ont déjà fait une carrière, avec ceux qui arrivent d'un championnat différent ou d'une équipe moins cotée. Peut-être que l'évolution des nouveaux joueurs sera meilleure à l'avenir.

Pourquoi les nouveaux n'arrivent pas à «passer» ?
Peut-être qu'ils ne sont pas 100% adaptés. Ils ont besoin de travailler plus pour progresser plus et augmenter leur niveau. Mais prenez Adama Traoré, lui, c'est un grand talent et à chaque fois que je lui ai donné une opportunité, il a répondu présent. Mais il a toujours des blessures et des soucis. S'il réglait ses problèmes, lui...

Pensiez-vous que cela serait aussi difficile cette saison ?
Oui. Mais bon, quand on débute la saison, on a toujours un espoir que les joueurs qui arrivent progressent très vite. Mais ce n'est pas facile d'arriver ici avec les joueurs de la saison dernière. On sait qu'on a besoin de temps.

«J'aurai dix-huit joueurs avec moi, plus un ou deux jeunes et ça ira très bien»

Avez-vous suffisamment de joueurs de qualité ou avez-vous besoin de rectifier le tir durant le mercato ?
On a plus que trois compétitions et il faudra surtout réduire l'effectif. Monaco n'a jamais fait de gros mercato d'hiver depuis que je suis là. Il faut que certains aillent jouer ailleurs. La priorité c'est de réduire le groupe, plutôt que de prendre des joueurs. Quand tu fermes le groupe, tout le monde est plus concentré. Et puis on n'aura pas toujours dix blessés comme en ce moment. J'aurai dix-huit joueurs avec moi, plus un ou deux jeunes et ça ira très bien. Quand on est à vingt-cinq joueurs, tu en laisse toujours quatorze dehors ; ce n'est pas bon pour le projet du club et pas bon pour les joueurs eux-mêmes car notre objectif est qu'ils progressent.

Pourquoi la qualité de jeu a autant baissé à l'AS Monaco depuis plusieurs semaines?
Ce n'est pas seulement ces dernières semaines. On avait pas mal débuté mais on avait joué contre des équipes qui n'étaient pas à 100%. Après, cela a été plus difficile contre d'autres équipes. La qualité de jeu d'une équipe dépend surtout de la qualité technique des joueurs. Aujourd'hui, on rate plus de passes, on fait moins de pressing sur les adversaires, individuellement, on a perdu la capacité de gagner les duels offensifs et les un contre un. Tout ça a fait baisser la qualité du jeu.

Vous tirez la sonnette d'alarme ?
Elle est toujours là la sonnette d'alarme, on joue toujours pour gagner.»

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération

En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGUs ainsi que l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus sur les cookies.

Afficher les CGUs.

X