CM 2018 Baromètre

Le baromètre des stars : Ronaldo toujours plus haut, Messi en pente descendante

Retrouvez, comme après chaque journée de la phase de groupes, le baromètre de performance de Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Neymar, Antoine Griezmann et Mohamed Salah.

Football - Football - Cristiano Ronaldo a signé un triplé contre l'Espagne. (  L'Equipe)

Cristiano Ronaldo a signé un triplé contre l'Espagne. ( L'Equipe)

Cristiano Ronaldo, toujours plus haut

Un triplé lors du nul superbe contre l'Espagne (3-3), dans une rencontre où il a tout fait pour son pays. Il a provoqué et transformé le penalty en début de rencontre (4e) comme le coup franc à la fin du temps réglementaire (88e), et il a également provoqué la faute de main de De Gea sur le deuxième but du Portugal d'une frappe puissante (44e).

Antoine Griezmann, le but insuffisant

Certes, c'est lui qui a été fauché dans la surface, et il n'a pas tremblé au moment de transformer le penalty pour l'ouverture du score contre l'Australie (56e). Mais l'attaquant français a vraiment trop peu pesé durant la rencontre. Un manque de poids qui a poussé Didier Deschamps à le sortir à la 70e minute de jeu, alors que les deux équipes étaient à égalité (1-1).

Lionel Messi, quelle tristesse

S'il veut remporter le Mondial, l'attaquant argentin va devoir vite oublier sa performance contre l'Islande. Serré de près, en manque d'efficacité, Messi n'a concrétisé aucun de ses onze tirs et a surtout vu son penalty stoppé par Halldorsson (64e) à 1-1. Le résultat final de la rencontre, pour une «belle» contre-performance de l'Albiceleste.

Mohamed Salah, du mal sans lui

Impossible de le juger, et pour cause : pas encore à 100 %, l'attaquant n'a pas joué contre l'Uruguay (0-1). Pourtant, Hector Cuper avait affirmé qu'il serait apte. Le coup de bluff a failli marcher : sans son joueur majeur, l'Egypte a tenu bon jusqu'à la... 89e minute. Salah devrait être cette fois bien là pour le prochain match des Pharaons, contre la Russie mardi.

Neymar, ce n'est pas encore ça

Pour son premier match en compétition officielle quatre mois après sa blessure contre l'OM, l'attaquant du PSG a vécu une soirée difficile contre la Suisse (1-1). Particulièrement discret dans la première heure de jeu, la faute en partie à un marquage helvète pratiquement irréprochable, le leader offensif de la Seleçao s'est un peu plus montré en fin de match, sans être décisif pour autant.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.