Foot Ligue 1 OM

Equipe de France : ciel bleu ou horizon bouché pour les Marseillais ?

A l'OM, ils sont huit joueurs français à pouvoir prétendre à une place en sélection. Pour tous, l'équipe de France est un rêve, mais certains ont davantage de chance de le réaliser.

Football - Ligue 1 - Steve Mandanda, Florian Thauvin et Dimitri Payet ont de bonnes chances d'aller en Russie. (L'Equipe)

Steve Mandanda, Florian Thauvin et Dimitri Payet ont de bonnes chances d'aller en Russie. (L'Equipe)

CERTAIN

Steve Mandanda

Privé de la Coupe du monde au Brésil à cause d'une blessure aux cervicales, le Marseillais sera dans la liste, cette fois, à moins d'une nouvelle blessure. Il a l'expérience et le bagage international, du haut de ses 33 ans, il a la confiance de Didier Deschamps, qui l'a connu à Marseille et l'a toujours apprécié, et aucun concurrent sérieux ne pourrait remettre en cause son statut de numéro deux, fermement établi. D'autant que son retour en L1, après une saison pénible en Premier League, est réussi et rassurant.

PROBABLE

Dimitri Payet

Le Réunionnais a raté deux des trois derniers rassemblements pour blessure. Il n'est pas très serein à l'idée de conserver sa place dans le groupe France avant le Mondial en Russie d'autant qu'il a vécu une première partie de saison parfois difficile. Mais le staff des Bleus n'oublie pas tout ce qu'il a accompli et le milieu offensif semble revenir petit à petit à son meilleur niveau. Son profil et sa qualité sur coups de pieds arrêtés sont aussi des atouts alors que la concurrence ne se porte pas forcément mieux que lui.

Florian Thauvin

A 25 ans, il réussit la meilleure saison de sa carrière, que ses statistiques en Championnat résument parfaitement : il en est déjà à quinze buts et dix passes décisives. Il est dans le radar du staff depuis un bout de temps, puisque son éclosion fulgurante, à Bastia, l'avait d'emblée promu dans la caste des talents à suivre. Et maintenant que l'efficacité est là, Deschamps pourrait penser à lui. Thauvin ne compte que deux sélections, jusqu'ici, mais il était du dernier rassemblement, en novembre, et n'a pas baissé de rythme depuis, alors même que Dembele, par exemple, n'est pas sur la même dynamique.

Jordan Amavi a découvert l'équipe de France en octobre. (F.Faugere/L'Equipe)
Jordan Amavi a découvert l'équipe de France en octobre. (F.Faugere/L'Equipe)

POSSIBLE

Adil Rami

Autant le dire tout de suite : il n'est pas en première ligne, dans la liste de Didier Deschamps, où la hiérarchie est assez claire, en défense centrale. Devant lui, il y a Varane, Koscielny, Umtiti, Kimpembé, voire Laporte et peut-être Zouma, qui enchaîne les matches avec Stoke City. Mais le souriant Rami a des atouts pour lui, son expérience, sa personnalité positive dans un groupe, et sa saison solide en club, où il montre qu'il n'a pas perdu son goût du duel ni son mental, à 32 ans. A l'Euro 2016, les blessures l'avaient invité au bal ; cette fois encore, si le sort devait écarter certains du voyage en Russie, il pourrait monter dans l'avion.

Jordan Amavi

Tout est allé très vite, vraiment, pour le latéral gauche depuis son arrivée à l'OM cet été. Jamais pré-convoqué, la saison dernière, alors qu'il évoluait à Aston Villa, il a été appelé pour la première fois en Bleu à l'automne. Et s'il a profité sur le coup des absences de Benjamin Mendy et Layvin Kurzawa, il a aussi été récompensé de sa très bonne première partie de saison. Depuis sa blessure, début janvier, il enchaîne moins les matches avec son club. Mais il s'impose malgré tout comme une alternative crédible aux latéraux habituels d'autant que le retour de blessure de Mendy est toujours incertain.

Valère Germain et Morgan Sanson peuvent-ils intégrer le groupe France ? (A.Martin/L'Equipe)
Valère Germain et Morgan Sanson peuvent-ils intégrer le groupe France ? (A.Martin/L'Equipe)

MIRACULEUX

Morgan Sanson

Lui, il peut évoluer à plusieurs postes au milieu : récupérateur, relayeur ou meneur. Il est plus à l'aise un cran plus haut et c'est à cette position qu'il a signé ses meilleures prestations à l'OM, cette saison. Mais dans un secteur de jeu où la concurrence est incroyable en Bleu (Kanté, Pogba, Matuidi, Tolisso, Rabiot), l'ancien montpelliérain semble avoir une chance très limitée d'être appelé avant le Mondial. Il n'a d'ailleurs jamais été sélectionné par Didier Deschamps et n'est même pas toujours pré-convoqué.

Bouna Sarr

Il n'a pas encore choisi définitivement sa nationalité sportive – il a joué des matches amicaux avec la Guinée – et il a été inspiré sur le coup, peut-être, vu sa reconversion réussie au poste de latéral droit, cette saison. Dans un secteur de jeu où le staff n'a pas foule de solutions, le Marseillais a une carte à jouer et il a d'ailleurs été supervisé récemment. Mais il part de très loin, trop loin certainement, à quelques mois du Mondial en Russie.

Valère Germain

Ce serait vraiment une énorme surprise et on ne parierait pas dessus : en attaque, les places seront chères et Germain part de très loin, lui qui n'a jamais été convoqué en équipe de France, à 27 ans. Il a franchi un cap, ces derniers mois, parce que l'éternel remplaçant s'est imposé comme un titulaire dans un grand club. Mais les progrès ne devraient pas suffire à créer la surprise.


Classique : Ces joueurs qui veulent convaincre Deschamps

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.