Foot Bleus

Didier Deschamps (sélectionneur des Bleus) : «De très bonne facture»

Didier Deschamps s'est dit «globalement très fier de (ses) joueurs» qui sont «sur la bonne route» après le match nul (2-2) de l'équipe de France face à l'Allemagne en amical, un résultat qui le «chiffonne un peu».

«Malgré cette égalisation allemande dans les dernières secondes du match (2-2), êtes-vous satisfait du contenu offert par votre équipe ?

Oui, je le suis. Il y a bien sûr de la déception car on était plus près de gagner que de concéder cette égalisation après avoir été proche de marquer ce troisième but sur cette grosse occasion d'Anthony Martial. Mais on a commis une erreur à la fin. Globalement, je suis très fier de la prestation de mon équipe face à cette belle équipe allemande qui a affiché, selon moi, plus de maîtrise. On a été capables de les mettre en difficulté, de se créer beaucoup d'occasions grâce à des séquences avec de la vitesse et de la justesse technique. Au-delà du résultat qui me chiffonne, la prestation collective est de très bonne facture.

Des joueurs comme Anthony Martial ou Alexandre Lacazette ont su répondre présent...

C'est bien pour l'équipe, c'est bien pour eux. Ce n'était pas un examen de passage mais j'avais averti tout le groupe de profiter du temps du jeu qui serait attribué. Que ce soit pour les titulaires ou les entrants. Après en pensant à ceux qui n'étaient pas là et qui auraient pu y être et à ceux qui étaient là et qui ont été performants, les choix vont être difficiles.

«L'équipe de France est compétitive»

Le contenu de ce match change-t-il l'analyse du bilan de cette année 2017 ?

Avant ce rassemblement, on s'est qualifiés pour la Coupe du monde avec quatre points d'avance sur la Suède qui n'est pas si mauvaise que ça quand on voit qu'elle s'est, elle aussi, qualifiée. La qualification et ces deux matchs amicaux de novembre prouvent que l'équipe de France est compétitive.

Quelle est la hiérarchie des arrières gauche ?
Je ne vais pas la dire aujourd'hui, peut-être en mars. Layvin Kurzawa a eu le premier match, j'avais prévu de donner le deuxième à Lucas Digne. Il peut y en avoir d'autres, comme Benjamin Mendy qui est blessé, est-ce qu'il reviendra, je le lui souhaite. La hiérarchie la plus importante sera la liste. Elle est évolutive, pas figée, ça peut se jouer à peu de choses, par rapport à ce que font les joueurs en club et avec nous.

Samuel Umtiti bouscule-t-il la hiérarchie en charnière centrale ?
Samuel a commencé avec Laurent (Koscielny), là j'ai vu une autre charnière (avec Raphaël Varane). C'est les trois joueurs que j'ai fait le plus tourner. J'aurai des choix à faire. Samuel a joué les deux matches, il confirme ce qu'il fait de très bien avec Barcelone, il commence à avoir un petit vécu avec nous, même s'il n'est là que depuis l'Euro. Raphaël est à son bon niveau, Laurent quand il est là ça se voit aussi, même si l'enchaînement (de matches) est compliqué pour le moment.»

Deschamps : «Le choix final va être difficile»

Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération