Foot Ligue 1 Rennes

Comme Wahbi Khazri (Rennes), ils se sont reconvertis en avant-centre

Prêté par Sunderland à Rennes cet été, le milieu Wahbi Khazri a été reconverti en avant-centre par Christian Gourcuff, et le nouvel entraîneur Sabri Lamouchi poursuit l'expérience. Florilège des replacements en pointe réussis.

Football - Football - Wahbi Khazri évolue désormais en tant qu'avant-centre à Rennes. (V.Michel/L'Equipe)

Wahbi Khazri évolue désormais en tant qu'avant-centre à Rennes. (V.Michel/L'Equipe)

Cesc Fabregas

Capable d'évoluer à tous les postes du milieu, défensifs comme offensifs, Cesc Fabregas avait été installé en pointe à Barcelone par Pep Guardiola, pour la première fois en septembre 2011. La dénomination exacte de son poste était celle de «faux 9», capable d'apporter du liant avec le milieu. Guardiola a révolutionné le poste d'attaquant avec ce profil, qui a été une réussite pour Fabregas. Tata Martino continuait d'ailleurs de l'utiliser à ce poste. Parti à Chelsea en 2014, il a retrouvé sa place au milieu.

Cesc Fabregas, en pointe contre le PSG en quart de finale de la Ligue des champions en 2013. (A.Mounic/L'Equipe)
Cesc Fabregas, en pointe contre le PSG en quart de finale de la Ligue des champions en 2013. (A.Mounic/L'Equipe)

Lionel Messi

Comme Fabregas, Guardiola a replacé Messi du poste d'ailier droit à attaquant axial durant son règne à Barcelone. Les stats de la Pulga ont alors explosé, peu importe les joueurs placés à ses côtés. Dans le 4-3-3 catalan, le positionnement de Messi en pointe lui a donné une liberté totale. Il a marqué 50 buts en Liga lors de la saison 2011-2012 en tant qu'avant-centre, lors d'une saison où il a été simplement stupéfiant. L'arrivée de Suarez en 2014 a remis Messi sur un côté, mais l'Argentin continue ponctuellement de retouver l'axe.

Alexis Sanchez

Alexis Sanchez a lui aussi évolué au Barça sous l'ère Guardiola, mais le tecnicien espagnol ne l'a pas testé en pointe. C'est Arsène Wenger qui a eu cette idée à Arsenal, en le faisant jouer toute la saison dernière dans cette position, pour un résultat très convaincant. Sanchez dépanne toujours épisodiquement dans cette position, où il régale par la qualité de ses appels.

Alexis Sanchez a été replacé en pointe par Arsène Wenger. (Presse Sports)
Alexis Sanchez a été replacé en pointe par Arsène Wenger. (Presse Sports)

Thierry Henry

Avant Sanchez, Arsène Wenger avait réussi un repositionnement devenu historique en faisant passer Henry de l'aile à la pointe. «J'ai dû persuader Thierry. Je ne sais pas si c'est ma plus grande réussite», glissait Wenger en 2016. Henry a encore amélioré ses statistiques dans ce nouveau poste, qui ne bridait aucune de ses qualités de vitesse, de percussion ou de frappe. Il a notamment guidé Arsenal en finale de la Ligue des champions en 2006.

Francesco Totti

Francesco Totti a débuté sa carrière en numéro 10, pur créateur au cœur de l'entrejeu de la Roma. Il a été replacé durablement en pointe par Luciano Spalletti lors de la saison 2006-2007 et a fini sa carrière à ce poste. Ce changement lui a permis de durer au plus haut niveau, avec plus de liberté et moins de charges défensives, en conservant la régularité dans ses performances.

Antoine Griezmann

Quand on voit évoluer Antoine Griezmann aujourd'hui, on a peine à croire que l'axe de l'attaque n'est pas son poste initial. Pourtant, lors de son explosion à la Real Sociedad, Griezmann était un pur ailier. C'est Diego Simeone qui l'a replacé en avant-centre à son arrivée à l'Atlético de Madrid, en pointe mais surtout en attaquant de soutien.

Et aussi plus ou moins sérieusement...

Moncef Zerka
Moncef Zerka s'est forgé une solide réputation au milieu des années 2000 quand son entraîneur à Nancy Pablo Correa l'a fait passer de défenseur latéral à numéro 9. Ce qui devait être une solution provisoire en raison d'une pénurie d'attaquants a finalement duré. Zerka marquera même le premier but de la finale de la Coupe de la Ligue gagnée par Nancy en 2006, devenant le chouchou des fans de l'ASNL compte tenu de ce parcours atypique.

Moncef Zerka a commencé défenseur pour finir en pointe.  (Mao/L'Equipe)
Moncef Zerka a commencé défenseur pour finir en pointe. (Mao/L'Equipe)

Mateo Pavlovic et les défenseurs centraux qui dépannent
Confronté à une cascade d'absences en attaque, l'entraîneur d'Angers Stéphane Moulin propulse son défenseur central Mateo Pavlovic titulaire contre Saint-Etienne en janvier 2017. La surprise est de taille et le Croate réalise une très bonne performance, pleine de générosité. Mais l'épisode ne durera pas. Pavlovic a seulement rejoint la caste des défenseurs centraux ayant été replacés au besoin en pointe, comme Daniel Van Buyten ou Christopher Samba avant lui.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.