Foot Allemagne

Comme les Bleus, l'Allemagne s'appuie sur un vivier de joueurs phénoménal

Si la France a tendance à se pencher sur son propre réservoir de joueurs, dans le secteur offensif notamment, le vivier allemand actuel est au moins aussi impressionnant. La preuve avec cinq équipes A potentielles pour la Mannschaft.

Football - GOURDOL Nathan - L'Allemagne, une équipe, des solutions multiples de qualité. (Presse Sports)

L'Allemagne, une équipe, des solutions multiples de qualité. (Presse Sports)

Didier Deschamps le répète souvent, il doit se casser la tête pour sélectionner 23 joueurs tant le vivier de joueurs majeurs en France est profond. En septembre dernier, nous avions ainsi formé trois équipes A potentielles pour les Bleus, pour mettre en lumière ce réservoir rare. L'équipe de France dispose-t-elle du meilleur amas de talents du monde actuellement ? Pas si sûr. L'Allemagne, qui accueille les Tricolores ce mardi à Cologne (21h00), rivalise de richesses également.

Nous avons constitué cinq équipes A allemandes potentielles, en nous appuyant sur le large spectre de joueurs utilisés par Joachim Löw depuis le succès au Mondial 2014, et la jeune génération fraîchement sacrée championne d'Europe Espoirs. Le résultat est éloquent.

Equipe 1

Le sélectionneur allemand effectue un large turn-over à chaque rassemblement, si bien qu'il n'est pas si simple de dégager le onze-type des champions du monde. Notre équipe une s'appuie largement sur les joueurs sacrés au Brésil il y a trois ans. Difficile de trouver une faille dans ce onze.

Equipe 2

La deuxième formation est constituée des joueurs habitués au banc de la Mannschaft. S'ils sont souvent blessés, Marco Reus et Ilkay Gündogan sont deux joueurs hors normes lorsqu'ils sont au top. Leroy Sané pousse lui aussi de plus en plus pour une place de titulaire en équipe une. Mais le talisman Müller, bien qu'il ne soit plus aussi tranchant en club, dispose d'un statut à part en sélection. Le banc allemand a une allure folle.

Leroy Sané oscille entre une place de titulaire et le banc. (Presse Sports)
Leroy Sané oscille entre une place de titulaire et le banc. (Presse Sports)

Equipe 3

Avec Höwedes, Mustafi, Ginter et Götze, l'équipe 3 compte quatre anciens champions du monde. Mario Gomez n'était pas au Mondial 2014, mais constitue également un cadre de la Mannschaft. Avoir un duo Can-Weigl devant la défense dans une formation A'', c'est ce qu'on appelle le grand luxe. Ce troisième onze compte quatre joueurs appelés par Löw pour défier la France ce mardi (Leno, Halstenberg, Can et Götze).

Le vivier est tel en défense que Shkodran Mustafi est relégué en équipe trois. (Presse Sports)
Le vivier est tel en défense que Shkodran Mustafi est relégué en équipe trois. (Presse Sports)

Equipe 4

L'équipe 4 présente un mélange entre générations, avec les récents champions d'Europe Espoirs Weiser, Philipp et Tah (même si celui-ci avait finalement déclaré forfait sur blessure), et des anciens comme Schmelzer et Castro. Amin Younes (24 ans) par exemple revient de plus en plus dans les listes de Löw.

Dans cette équipe 4, quatre joueurs étaient dans le groupe vainqueur de la Coupe des Confédérations en juin (Trapp, Demirbay, Younes et Stindl). L'attaquant du Borussia Mönchengladbach Lars Stindl a même fini co-meilleur buteur de la compétition (3 réalisations), marquant notamment le but en finale face au Chili. Pas mal pour un 4e choix en pointe...

Amin Younes revient régulièrement dans les plans de Joachim Löw. (Presse Sports)
Amin Younes revient régulièrement dans les plans de Joachim Löw. (Presse Sports)

Equipe 5

C'est un peu l'équipe bonus, mais même parmi les cinquièmes choix, plusieurs éléments seraient titulaires dans plus d'une sélection majeure. Zieler était le 3e gardien au Mondial 2014 et les frères Bender jouissent d'une excellente réputation. Les jeunes Klostermann (21 ans), Stark (22 ans), Toljan (23 ans), Dahoud (21 ans), Gnabry (22 ans) et Selke (22 ans) constituent quant à eux l'avenir de la sélection. Auteur de trois buts au Mondial 2014 - dont deux en demi-finales contre le Brésil - André Schürrle s'est un peu perdu depuis. Mais avec un champion du monde comme cinquième solution, l'Allemagne n'est pas à plaindre.

Niklas Stark, futur pilier de la défense allemande ? (Presse Sports)
Niklas Stark, futur pilier de la défense allemande ? (Presse Sports)

On aurait pu citer aussi :

Maximilian Arnold, Yannick Gerhardt, Mark Uth, Diego Demme, Nadiem Amiri, Levin Öztunali... Le vivier allemand est tellement riche.
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération