Foot Ligue 1 Bordeaux

Bordeaux : 5 choses à savoir sur Michel Preud'homme

Michel Preud'homme est le favori pour succéder à Jocelyn Gourvennec, sur le départ à Bordeaux. Voici le profil du Belge.

Football - Ligue 1 - Michel Preud'homme, quand il entraînait le FC Bruges. (Van Doornick/Presse Sports)

Michel Preud'homme, quand il entraînait le FC Bruges. (Van Doornick/Presse Sports)

Une très belle carrière comme joueur

Gardien de but, Michel Preud'homme a connu trois équipes durant sa carrière : son club formateur le Standard de Liège (1977-1986), le FC Malines (1986-1994) puis le Benfica Lisbonne (1994-1999). Avec le Standard, il devient à deux reprises champion de Belgique (1982 et 1983) et échoue en 1982 en finale de la Coupe des coupes face au FC Barcelone (1-2). Il se rattrape six ans plus tard en remportant cette C2 avec le FC Malines, vainqueur de l'Ajax Amsterdam (1-0). De nouveau sacré champion de Belgique (1989), il est élu meilleur joueur du championnat belge en 1987 et 1989, et gardien de l'année en Belgique en 1988, 1989, 1990 et 1991. À Lisbonne, il reste cinq saisons et gagne deux Coupes du Portugal. Il stoppe sa carrière en 1999, à l'âge de 40 ans.

Éclaboussé par une affaire de corruption

Cinq ans après ses débuts, la carrière de Michel Preud'homme est éclaboussée par l'affaire «Standard-Waterschei». Il s'agit d'une affaire de corruption lors de ce match dans le but d'assurer au moins un point au club entraîné par Raymond Goethals pour qu'il devienne champion face au modeste Waterschei. Le Standard remporte la partie (3-0) et est sacré. Goethals est radié, et certains joueurs comme Preud'homme sont suspendus un an dont six mois avec sursis.

Gardien de l'année en 1994

International à 58 reprises, Michel Preud'homme participe en tant que titulaire à la Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis. Si la Belgique est éliminée dès les 8es de finale par l'Allemagne (2-3), le gardien des Diables rouges réussit une compétition de haute volée. Au point de décrocher en fin d'année le prix Lev Yachine, attribué au meilleur gardien du monde par un jury constitué d'anciens joueurs et entraîneurs membres du groupe d'étude technique de la Fifa.

Michel Preud'homme. (A.Lecoq/L'Equipe)
Michel Preud'homme. (A.Lecoq/L'Equipe)

Souvent champion comme entraîneur

Après avoir arrêté sa brillante carrière, Michel Preud'homme devient entraîneur du Standard de Liège (2001-2002) puis directeur technique (2002-2006) avant de reprendre place sur le banc (2006-2008). Il quitte le Standard avec un titre de champion en poche, avant de filer au KAA La Gantoise (vice-champion de Belgique en 2010), aux Pays-Bas au FC Twente (vice-champion en 2011), en Arabie Saoudite au Al Shabab Riyad (champion en 2012) et de revenir en Belgique au FC Bruges (champion en 2016 et vice-champion en 2015 et 2017).

Bordeaux, c'est chez lui

Ce n'est pas la première fois que le nom de Michel Preud'homme revient du côté du Haillan. En 2016, après l'intérim d'Ulrich Ramé suite au limogeage de Willy Sagnol, des rumeurs font état d'un vrai intérêt des Girondins pour le Belge. Ce dernier est un voisin. Il passe la majorité de son temps en Gironde et pour cause : il y possède une maison, sa femme étant par ailleurs originaire du coin.

tous les commentaires
commenter cet article
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
En poursuivant votre navigation sur www.lequipe.fr, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation de cookies et de technologies similaires, y compris celle de partenaires tiers, pour vous proposer des contenus pertinents et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts.
En savoir plus sur les cookies.   Afficher les CGUs.